Abc-families.com
Image default
Famille

Comment encourager l’activité physique des enfants malgré la pandémie


Les mesures de confinement prises pendant la pandémie visaient à limiter la propagation du Covid-19 et les décès causés par le virus. Cependant, elles ont également eu un impact sur le niveau d’activité physique de la population. Les enfants, en particulier, sont devenus nettement plus sédentaires.

Il y a un risque que ces changements dans les modes de vie ne s’arrêtent pas avec la pandémie. On sait que les habitudes ne tardent pas à s’installer et que la sédentarité peut facilement entrer dans l’ordinaire du côté des jeunes.

Comment encourager les enfants à bouger plus ? Des moyens existent pour créer une dynamique familiale et faire de l’exercice physique une routine.

Une tendance mondiale

L’impact des mesures prises pour lutter contre l’épidémie de Covid a fait l’objet de travaux de recherche dans le monde entier.

Ainsi, des chercheurs canadiens ont mené une enquête en ligne auprès des parents de 1472 jeunes pendant les périodes de restrictions. Ils ont constaté que seuls 4,8 % des enfants avaient eu un niveau d’activité physique en phase avec les recommandations en la matière – soit 1h d’activité physique à modérée par jour.

Une autre étude a ciblé 211 parents d’enfants américains âgés de 5 ans à 13 ans. Elle a montré que, pendant le confinement, les enfants passaient 90 minutes par jour assis pour des activités scolaires puis 8h supplémentaires assis à des fins de loisirs.

À Shanghai, en Chine, une enquête auprès de 2 426 jeunes âgés de 6 ans à 17 ans a comparé leur niveau d’activité avant et pendant la pandémie. Elle a révélé que, dans l’ensemble, le temps consacré par les jeunes à une activité physique avait considérablement diminué, passant d’environ 9h par semaine à moins de 2h. En parallèle, le temps passé devant un écran a augmenté d’environ 30h environ par semaine.

En Italie, les échos sont les mêmes. Les chercheurs ont comparé les comportements d’un groupe de 41 enfants obèses avant la pandémie et trois semaines après la mise en place du confinement. Le temps passé par ces enfants à faire du sport a diminué tandis que les temps de sommeil et d’écran ont augmenté.

Comment se remettre en activité

Étant donné les nombreux bénéfices d’une activité sportive, aussi bien pour le bien-être physique que pour le bien-être psychologique, il faudrait donner aux enfants le plus d’occasions possible de bouger.

L’investissement de la famille joue un rôle important dans le niveau d’activité des enfants. Les encouragements des parents et leur participation aux jeux ou sports organisés vont de pair avec une augmentation de l’activité des enfants, que ce soit en intérieur ou à l’extérieur.

Des recherches ont aussi montré que le fait d’avoir un chien de compagnie peut encourager les enfants à bouger plus.

Une façon de pallier les incertitudes liées au Covid consiste à mettre en place des routines et des activités structurées. Qu’un certain nombre de choses soient prévisibles dans leur univers domestique peut grandement aider les enfants à affronter les imprévus de l’environnement qui les entoure et à se sentir entourés. Il peut s’agir de programmer des promenades régulières en famille le week-end, ou après l’école, ou des sessions de sport.

Les enfants aiment participer à des cours de danse, de natation ou encore de football. Si les clubs sportifs ont fermé leurs portes en confinement, beaucoup ont maintenant réouvert et aident les enfants à se socialiser tout en gardant une bonne forme physique.

Pour certaines personnes cependant, ces cours ne sont plus une option. Dans certains cas, les associations et les clubs fréquentés ont fermé, dans d’autres, ce sont les familles qui n’ont plus les mêmes revenus qu’avant la pandémie et donc pas les moyens d’inscrire leur enfant. Parfois aussi, les parents s’inquiètent de la participation à des activités de groupe en temps de Covid. Et cela a des effets sur les pratiques quotidiennes : au Canada, les parents qui étaient le plus anxieux pendant la pandémie se moins souvent rendus au parc que les autres.

Avec les confinements ont émergé des programmes de fitness en ligne accessibles aux enfants. Il s’agit d’une alternative à saisir quand les parents craignent le retour dans des salles de cours classiques.


Autres articles à lire

« J’ai une question bizarre, ça sert à quoi la vie ? Pourquoi on naît ? »

adrien

Les différentes aides de la CAF pour la garde d’enfants à domicile

Anthony

À quand les vacances ? Le défi d’une « nation apprenante »

adrien

10 exemples de messages de meilleurs vœux 2022

administrateur

La petite cuisine des formes conviviales en confinement

adrien

Couches pour adultes : Que savoir pour faire un bon choix ?

Emmanuel