Abc-families.com
Image default
Vie Pratique

Qu’est ce que je ne dois absolument pas oublier lors de mon état des lieux ?

Je sais bien que je devrais en passer par là lors de mon emménagement. Alors autant le faire correctement ! Que je sois propriétaire ou locataire, je devrai faire deux états des lieux, à l’entrée et à la sortie dans mon logement, à l’arrivée et au départ de mon locataire. Retour ce que je ne dois surtout pas oublier.

Lors d’un état des lieux, je ne dois avoir aucune limite ! Je ne dois pas hésiter à signaler le moindre défaut. Sur les planchers, je dois chasser le moindre accroc, la plus petite griffure ! Sur les murs, vérification de la peinture obligatoire. Une plinthe est arrachée ? Je dois demander à mon propriétaire de faire le nécessaire. Ou de s’engager à me rembourser les frais si je fais les réparations moi-même. Sur les ouvertures aussi, je dois inscrire les difficultés : une poignée de fenêtre dévissée, un Velux dur à ouvrir, une porte abîmée…

Si la liste peut paraître fastidieuse, elle a un objectif très clair : comparer l’avant et l’après ! Si je remarque des défauts avant que j’entre dans le logement, je ne pourrai pas être accusé de dégradation à la sortie. Pour que l’état des lieux soit vraiment utile et complet, je dois penser à le faire avant l’emménagement. On a vite fait d’écorcher un mur ou de rayer le plancher en déposant des meubles.

L’état des lieux, pièce par pièce

Pendant l’état des lieux, je dois passer dans toutes les pièces de mon futur logement. C’est le meilleur moyen de repérer par exemple des risques de fuites d’eau. Je ne dois pas hésiter à tester les robinets des éviers, lavabos, toilettes et autres douches. Si les installations sont abîmées ou que les joints d’isolation sont à refaire, je dois en parler avec le propriétaire. En général, il est facile de trouver un accord : je fais les travaux et il me rembourse, ou il fait intervenir un plombier avant que j’emménage.

Je dois aussi regarder les dispositifs électriques. L’état des lieux est le meilleur moment pour demander le remplacement de prises qui ne tiennent pas ou de luminaires qui ne fonctionnent pas. Dans la cuisine, je dois chercher les dispositifs d’évacuation, m’assurer que je pourrai installer des machines à laver ou des appareils de cuisson.

Je peux rajouter des observations après l’état des lieux

Je peux faire un état des lieux sans eau ni électricité. Pas de panique ! Je pourrai tester les prises ou les sanitaires dès que les compteurs seront remis en service. Et inscrire mes éventuelles remarques sur l’état des lieux : j’ai dix jours pour le compléter après sa rédaction. Et mon propriétaire ne peut pas refuser, sous peine de terminer devant la commission départementale de conciliation. Pour le chauffage, la loi ALUR indique que, « pendant le premier mois de la période de chauffe, le locataire peut demander que l’état des lieux soit complété par l’état des éléments de chauffage ».

Je dois repartir de l’état des lieux avec mes clés

Après l’état des lieux d’entrée, je dois normalement récupérer mes clés et signer mon bail. Ce n’est pas obligatoire de tout faire en même temps mais c’est un gage de simplicité ! Je dois penser à garder un exemplaire de l’état des lieux. Mon propriétaire en prend une, et il peut en rester une pour une éventuelle caution.

Dernier impératif : repérer et relever les compteurs ! Lors de la remise en service à mon nom, je devrai donner les consommations d’eau, d’électricité, de gaz. L’exercice sera à refaire lors de l’état des lieux de sortie.

Autres articles à lire

Compte pénibilité, de quoi s’agit-il ?

Irene

Propriétaire : dans quels cas puis-je résilier le bail étudiant ?

Irene

Comment calculer mes plus-values immobilières ?

Irene

Quels sont les films les plus chers de l’histoire ?

Irene

Comment faire pour habiter sur un bateau ?

Irene

Hôtels : quelles sont les villes européennes les plus chères ?

Irene