Abc-families.com

Sante et Beaute

Sante et Beaute

Bien que le trouble dysthymique soit la forme de dépression la plus docile, elle n’engendre pas moins des souffrances significatives

Irene
Bien que le trouble dysthymique soit la forme de dépression la plus docile, elle n’engendre pas moins des souffrances significatives. Pendant deux ans, la personne concernée est sujette à différentes névroses : humeur irritable, mélancolie, sédentarité, insomnie, asthénie et fatigue constante....
Sante et Beaute

Vaincre la mégalomanie par le subconscient

Irene
La mégalomanie… De quoi s’agit-il réellement ? Kraeplin la définissait par « paraphrénies ». L’école française l’avait classé parmi les psychoses fantastiques et l’avait traduit par « délires d’imagination ». Mais dans le langage courant, on reconnait surtout ce trouble sous l’appellation commune de « folie...