Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Syndrome urétral : définition, cause, symptômes, traitement

Le syndrome urétral, également appelé bactériurie symptomatique, ou colonisation bactérienne, peut présenter nombre des mêmes symptômes que l’urétrite (infection et inflammation de l’urètre). Ceux-ci incluent des douleurs abdominales et des mictions fréquentes et douloureuses. Ces deux conditions entraînent une irritation de l’urètre.

La principale différence entre les deux conditions réside dans le fait qu’une urétrite survient d’ordinaire en raison d’une bactérie ou d’un virus alors que la cause d’un syndrome urétral est, en général, difficile à discerner.

L’urètre est le canal d’évacuation de la vessie à l’extérieur du corps. Sa fonction consiste à permettre l’écoulement de l’urine et/ou du sperme.

Risques

Selon le Summit Medical Group, cette condition peut toucher tous les adultes, quel que soit leur âge. La plupart des personnes affectées sont toutefois des femmes. Cette condition est rare chez les hommes (Summit Medical Group, 2009).

Causes et risques

Causes et risques

Il n’existe pas de cause unique du syndrome urétral. Au nombre des causes courantes peuvent figurer des problèmes physiques de l’urètre (tels qu’un rétrécissement anormal), une irritation ou une lésion.

Les produits parfumés, tels que les eaux de toilette, savons, bains moussants et serviettes sanitaires peuvent être causes d’une irritation de l’urètre. Au nombre des autres irritants potentiels figurent les gels spermicides, des aliments et boissons contenant de la caféine, les chimiothérapies et les rayons.

L’activité sexuelle, le port d’un diagramme et l’utilisation de tampons hygiéniques, ainsi que la pratique du vélo peuvent être à l’origine de lésions de l’urètre.

Lorsqu’une bactérie ou virus est identifié, la condition est considérée comme une urétrite. Dans certains cas néanmoins, il est possible que votre médecin soupçonne une infection. Il ne pourra cependant confirmer cette hypothèse sans analyses. Dans ces cas de figure, la question sera considérée et traitée comme un  » syndrome urétral « .

Facteurs de risques

Les facteurs énumérés dans la liste ci-après ne sont pas considérés comme des causes directes de syndrome urétral. Il semble toutefois qu’ils accroissent le risque de développer cette pathologie. Les facteurs de risque incluent :

  • les infections de la vessie ou rénales d’origine bactérienne ;
  • la prise de certains médicaments ;
  • les rapports sexuels non protégés ;
  • les maladies sexuellement transmissibles (MST) ;
  • les rapports sexuels (femmes).

Symptômes

Cette pathologie est à l’origine d’une multiplicité de symptômes. Chez les deux sexes, elle peut causer :

  • des douleurs et/ou sensations de pression au niveau du bas-ventre ;
  • des urgences urinaires ;
  • des mictions plus fréquentes ;
  • des difficultés pour uriner ;
  • des douleurs lors des mictions et/ou des rapports sexuels ;
  • un inconfort de la région de la vulve (femmes) ;
  • la présence de sang dans l’urine.

Il existe également quelques symptômes rares présents uniquement chez l’homme. Il s’agit notamment :

  • du gonflement des testicules ;
  • de douleurs lors de l’éjaculation ;
  • de la présence de sang dans le sperme ;
  • d’écoulements péniens.

Diagnostic

La plupart du temps, un tel diagnostic est formulé lorsque les causes évidentes des symptômes, et notamment les infections virales et bactériennes, sont exclues.

Le médecin va commencer par étudier vos symptômes et vos antécédents médicaux. Il pourra également procéder à un examen physique et recueillir un échantillon d’urine. Le médecin pourra également décider de prélever un échantillon de sang ou de réaliser une échographie de la région pelvienne.

En cas d’échec des traitements initiaux les plus simples, il est possible que le médecin souhaite utiliser un scope pour examiner l’intérieur de l’urètre.

Traitement

Les médecins peuvent adopter diverses approches pour traiter cette condition.

Traitements médicamenteux

Les médicaments les plus couramment employés pour traiter le syndrome urétral sont les antibiotiques, anesthésiques, antispasmodiques, antidépresseurs et alphas bloquants.

Changements de mode de vie

Le médecin pourra vous demander d’arrêter d’utiliser des produits (tels que les savons parfumés) ou de prendre part à des activités (comme le cyclotourisme) susceptibles d’irriter l’urètre.

Chirurgie

Le médecin pourra décider de dilater l’urètre par une intervention chirurgicale ou au moyen de dilatateurs. Il en est ainsi néanmoins uniquement lorsque les symptômes indiquent un resserrement de l’urètre. Un resserrement peut être dû à une lésion, à une inflammation ou au développement de tissu cicatriciel.

Prévention

Les personnes ayant déjà été atteintes de cette condition peuvent prendre un certain nombre de mesures pour éviter une récidive :

  • éviter les produits ayant un effet irritant sur l’urètre ;
  • éviter les pratiques sexuelles non protégées ;
  • se soumettre à un dépistage et suivre un traitement rapide si vous craignez d’avoir contracté une MST ou savez que tel est le cas ;
  • faire un effort pour uriner le plus souvent possible après avoir eu des rapports sexuels ;
  • s’essuyer la région génitale avec un mouvement de l’avant vers l’arrière ;
  • éviter les jeans et/ou collants trop serrés ;
  • porter des sous-vêtements en coton et non en nylon.

Controverse

Controverse

Pour finir, il est important de ne pas oublier que l’absence de cause bactérienne ou virale du syndrome urétral ne signifie pas que le patient feigne ni que les symptômes existent seulement dans son imagination.

La douleur et l’inconfort qu’éprouve une personne atteinte de cette condition sont très réels. Cette assertion est confirmée par le fait que la prise de certains médicaments et l’adoption de modifications du style de vie des patients peuvent atténuer les symptômes et/ou prévenir leur réapparition.

Autres articles à lire

Tests d’allergie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Signes avant-coureurs et symptômes de la polyarthrite rhumatoïde (PR) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le rôle des extraits de beljanski dans la prévention d’un cancer pédiatrique

Odile

Anévrisme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Pneumonie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Top 5 des réflexes beauté à adopter au quotidien

administrateur