Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Difficultés pour uriner : définition, cause, symptômes, traitement

Les difficultés pour uriner sont appelés miction intermittente ou difficultés à initier la miction. Si vous êtes atteint(e) de cette condition, il est possible que vous éprouviez des difficultés pour commencer à uriner ou pour maintenir la miction. Cette condition peut affecter n’importe qui, bien qu’elle soit plus fréquente chez les hommes âgés. Il peut, dans certains cas, en résulter une rétention d’urine qui entraîne une incapacité à uriner. Cette pathologie peut être extrêmement grave.

L’hypertrophie de la prostate est à l’origine de la plupart des cas de miction intermittente chez les hommes d’un certain âge. Celle-ci peut également résulter de certains traitements médicamenteux, d’infections, d’interventions chirurgicales ou de troubles du système nerveux.

Il existe des traitements domestiques destinés à contribuer à atténuer cette pathologie. Néanmoins, si vous constatez ces symptômes, consultez un médecin. Après vous avoir examiné, le médecin sera en mesure d’identifier la cause sous-jacente de votre condition et pourra vous proposer des options de traitement.

Causes

La miction intermittente peut avoir plusieurs causes. Chez l’homme, la condition est le plus souvent liée à la prostate. Il arrive néanmoins, tant chez l’homme que chez la femme, qu’elle soit le résultat de troubles du système nerveux, d’une intervention chirurgicale, d’une infection ou même de difficultés d’ordre psychologique.

Hypertrophie (ou hyperplasie) de la prostate

La prostate de la plupart des hommes tend à s’hypertrophier avec l’âge. Il en résulte une pression sur l’urètre, le canal par lequel l’urine est évacuée. Cette pression rend plus difficile l’initiation ou la poursuite de la miction.

Infection

L’infection de la prostate est appelée prostatite. Elle est relativement fréquente chez l’homme et peut entraîner une dilatation à l’origine d’une pression exercée sur l’urètre. Chez les femmes, les infections des voies urinaires peuvent également être sources de mictions difficiles.

Traitements médicamenteux

Certains médicaments peuvent être à l’origine de problèmes urinaires indépendamment de l’âge et du sexe. Il en est ainsi des médicaments contre le rhume, des décongestionnants nasaux et des traitements contre l’allergie. Les anticholinergiques, destinés à combattre les crampes stomacales et musculaires, ainsi que l’incontinence, peuvent, de même que certains antidépresseurs, également être à l’origine de mictions intermittentes.

Troubles et dommages du système nerveux

Des nerfs endommagés ou malades peuvent également interférer avec la miction. Les nerfs peuvent être endommagés à la suite d’un accident, d’un AVC, d’une naissance, par le diabète ou du fait d’une infection cérébrale/de la moelle épinière. Les personnes atteintes de sclérose en plaque, ainsi que les enfants atteints d’un trouble du système nerveux peuvent également souffrir de dommages nerveux à l’origine de problèmes urinaires.

Chirurgie

Une anesthésie administrée lors d’une chirurgie peut endommager des nerfs et entraîner, par la suite, des troubles urinaires. Une chirurgie à proximité de la vessie, des reins ou de l’urètre peut donner lieu à la formation de tissus cicatriciels exerçant une pression sur l’urètre, également à l’origine d’une miction intermittente.

Parurésie

Il arrive qu’une miction intermittente soit due à un problème psychologique. L’incapacité à uriner devant autrui peut empêcher certaines personnes d’initier ou de conserver une miction en certaines circonstances.

Soins à domicile

Soins à domicile

La chaleur peut contribuer à traiter les difficultés pour uriner. Placer une bouillote chaude ou un dispositif similaire sur votre bas-ventre, entre le nombril et le pubis. La chaleur détend les muscles et peut améliorer la miction. Vous pouvez également masser doucement la région pour améliorer la miction. Il est également important de boire abondamment.

Assistance

Assistance

Lorsque la miction intermittente est un problème récurrent, consultez votre médecin. Un examen et divers outils de diagnostic permettront au médecin d’identifier la cause de votre condition et de la traiter pour contribuer à atténuer vos symptômes.

Si vous éprouvez des difficultés urinaires accompagnées de vomissements, de fièvre, de frissons et de tremblements, ainsi que de douleurs dorsales, consultez sans délai un médecin.

Si vous n’êtes pas en mesure d’uriner, demandez immédiatement de l’aide. Cette condition, appelée  » rétention d’urine « , est source de douleur et de ballonnements. À défaut de traitement, elle peut prendre une tournure très grave.

Rendez-vous

Rendez-vous

La consultation d’un médecin pour un cas de miction intermittente débutera probablement par un examen physique. Le médecin vous interrogera également. Il voudra savoir depuis combien de temps vous êtes atteint(e) de miction intermittente, à quels moments elle est la pire, si elle est progressive ou subite, si le flux d’urine est faible, et quels sont les facteurs qui tendent à l’atténuer ou à l’aggraver. Il est également possible que le médecin vous pose des questions sur vos symptômes, vos antécédents médicaux et les traitements ou suppléments que vous prenez.

Après l’examen, le médecin pourra prescrire des examens pour identifier l’origine des mictions intermittentes. Au nombre de ceux-ci pourraient figurer l’analyse d’un échantillon de votre urine ou d’un prélèvement urétral. Il est également possible qu’un cathéter (c’est-à-dire, un tube flexible de faible diamètre) soit mis en place dans votre urètre afin de prélever un échantillon d’urine directement dans la vessie.

Une cystométrographie pourra également être réalisée. Pour cela, un cathéter sera inséré dans votre vessie pour détecter de possibles fuites. Dans le cas des hommes, il est probable que le médecin voudra générer une image échographique de la prostate. Cette technique utilise des ultrasons pour produire une image de la glande.

Conséquences

Conséquences

Le fait d’ignorer les difficultés de miction entraîne fréquemment une aggravation des symptômes. La miction peut devenir difficile au point d’être impossible et il peut en résulter de violentes douleurs. Il peut en résulter une rétention d’urine qui constitue une urgence médicale. Il est préférable de consulter un médecin dès les premiers symptômes.

Autres articles à lire

Produits de beauté : et si vous testiez les cosmétiques asiatiques ?

administrateur

Gastrite aiguë : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Tout savoir sur les substances nocives dans les matelas

sophie

Le rôle des extraits de beljanski dans la prévention d’un cancer pédiatrique

Odile

Une retraite, pour s’octroyer le temps de la méditation

Web Reporter

Effet du VIH sur le corps : définition, cause, symptômes, traitement

Irene