Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Tests d’allergie : définition, cause, symptômes, traitement

Un test d’allergie est un examen réalisé par un allergologue afin de déterminer si votre corps a une réaction allergique à une substance donnée. L’examen peut consister en une analyse sanguine, un test cutané ou un régime d’élimination.

Les allergies proviennent de la réaction exagérée du système immunitaire (le système de défense naturel du corps) à une substance dans l’environnement. Le pollen, par exemple, qui est habituellement inoffensif, peut faire réagir le corps de manière excessive. La réaction exagérée du corps à une substance quelconque peut provoquer des symptômes comme l’écoulement nasal, l’éternuement, le blocage des sinus et le larmoiement.

Allergènes

Allergènes

Il existe trois types d’allergènes (substances susceptibles de provoquer une réaction allergique) :

  • Inhalés : Ces allergènes affectent le corps quand ils entrent en contact avec les poumons ou les membranes des narines. Le pollen est l’allergène inhalé le plus courant.
  • Ingérés : Ces allergènes sont présents dans certains aliments comme les arachides, le soja ou le gluten.
  • De contact : Ces allergènes doivent entrer en contact avec la peau pour produire une réaction, comme l’éruption et la démangeaison provoquées par le sumac vénéneux.

Au cours d’un test d’allergie, une personne est exposée à une très petite quantité d’un allergène particulier, et sa réaction est consignée.

Utilisation

Selon l’ACAAI (American College of Allergy, Asthma, and Immunology), les allergies affectent plus de 50 millions de personnes par an. Les allergies par inhalation sont de loin les plus fréquentes. Les allergies saisonnières et le rhume des foins (une réaction allergique au pollen) affectent plus de 40 millions d’Américains.

La WAO (World Allergy Organization) estime que les allergies sont responsables de 250 000 morts chaque année.

Les tests d’allergie servent à déterminer à quels pollens, moisissures ou autres allergènes une personne est allergique. Il faut parfois des médicaments pour traiter les allergies. Ou on peut simplement choisir d’éviter les déclencheurs d’allergies.

Préparation

Avant le test, le médecin posera des questions sur votre style de vie, vos antécédents familiaux, etc.

Il vous demandera probablement de cesser de prendre les médicaments suivants avant le test, car ils peuvent affecter les résultats :

  • antihistaminiques (en vente libre ou sur ordonnance)
  • certains médicaments contre les brûlures d’estomac
  • omalizumab (Xolair) (médicament contre l’asthme)
  • antidépresseurs tricycliques

Interventions

Il peut consister en une analyse sanguine ou en un test cutané. Si des allergies alimentaires sont soupçonnées, vous devrez peut-être suivre un régime d’élimination.

Tests cutanés

Les tests cutanés servent à identifier de nombreux allergènes potentiels. Notamment, les allergènes en suspension dans l’air, alimentaires et de contact.

Le médecin essaiera généralement en premier le test par égratignure. Lors de ce test, un allergène est placé sur une section de votre peau. Un technicien utilise alors un appareil spécial pour égratigner la surface de la peau. Vous serez surveillé de près pour voir comment votre peau réagit à la substance étrangère. Quand des gonflements ou des rougeurs n’apparaissent pas sur la peau, cela indique que vous n’êtes pas allergique à cet allergène.

Si le test par égratignure est peu concluant, le médecin peut prescrire un test intradermique, qui consiste à injecter une quantité minuscule d’allergène dans la peau. Là encore, le médecin surveillera votre réaction.

Une autre forme de test s’appelle le test épicutané. Des patchs contenant des allergènes soupçonnés sont fixés sur votre corps. Vous les garderez même après avoir quitté le cabinet médical. Les patchs seront ensuite inspectés après 24 heures, puis après 48 heures, s’il y a lieu.

Analyses de sang

En cas de réactions allergiques graves, le médecin pourra décider qu’un test cutané n’est pas recommandé. Il pourra par conséquent choisir de prélever un échantillon de sang. Le sang est alors analysé dans un laboratoire pour détecter la présence d’antigènes qui combattent des allergènes spécifiques. Ce test, appelé ImmunoCAP, a d’excellents résultats pour la détection d’anticorps anti-allergènes importants.

Régime d’élimination

Un régime d’élimination peut aider le médecin à déterminer quels aliments provoquent votre réaction allergique. Il consiste à retirer individuellement des aliments de votre régime alimentaire et à les réintroduire ultérieurement. Vos réactions aideront à déterminer quels aliments causent vos problèmes.

Risques

Les tests d’allergie peuvent provoquer des symptômes légers : démangeaison, rougeur ou gonflement de la peau. De petites bosses appelées papules œdémateuses apparaissent parfois sur la peau. Ces symptômes disparaissent souvent après plusieurs heures, mais peuvent durer quelques jours. Une crème douce à base de cortisone peut soulager ces symptômes.

En de rares occasions, les tests d’allergie produisent une réaction allergique immédiate qui exige une attention médicale. En prévision d’une telle réaction, les tests d’allergie doivent être réalisés dans un cabinet équipé d’appareils et de médicaments adéquats – notamment de l’adrénaline pour traiter l’anaphylaxie (une réaction allergique mettant la vie en danger).

Si vous éprouvez une réaction grave après avoir quitté le cabinet médical, appelez immédiatement votre médecin. Si vous présentez des symptômes d’anaphylaxie (tels qu’un gonflement de la gorge, des difficultés à respirer ou une baisse de tension), appelez les urgences immédiatement car c’est une urgence médicale.

Suivi

Après que le médecin a déterminé quels allergènes sont responsables de vos symptômes, il vous indiquera comment éviter ces allergènes. Il pourra aussi suggérer des médicaments susceptibles de soulager vos symptômes.

Autres articles à lire

Pourquoi avoir recours à la chirurgie du cuir chevelu ?

Journal

Infection (staphylococcique) à SARM : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Test de stimulation de l’hormone de croissance : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

S’entrainer avec une plateforme vibrante

Irene

Bartholinite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les atouts d’un porte bébé

Irene