Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Bien que le trouble dysthymique soit la forme de dépression la plus docile, elle n’engendre pas moins des souffrances significatives

Bien que le trouble dysthymique soit la forme de dépression la plus docile, elle n’engendre pas moins des souffrances significatives.

Pendant deux ans, la personne concernée est sujette à différentes névroses : humeur irritable, mélancolie, sédentarité, insomnie, asthénie et fatigue constante.

On peut exploiter la puissance de son subconscient grâce aux affirmations positives pour guérir de la psychose dysthymique.

L’affirmation positive pour surmonter le trouble dysthymique

Les mots qu’on énonce peuvent, en effet, détruire ou construire. La finalité de chaque déclaration nous appartient.

Le trouble dysthymique et la dépression majeure

La dysthymie est ce que l’on peut qualifier de dépression moyenne. Cependant, si elle est moins sévère, elle demeure néanmoins chronique.

Par rapport à la dépression majeure, la dépression dysthymique se caractérise par des signes dépressifs qui s’échelonnent inévitablement dans le temps.

Les patients peuvent en endurer les méfaits pendant plusieurs années. Et les humeurs dépressives ne manquent pas de marquer toutes leurs journées.

Trouble dysthymique : Les affirmations positives à la rescousse !

Les affirmations positives sont les mots qui expriment des pensées positives ayant pour finalité un succès.

La répétition de mots positifs vous permet de vous concentrer sur votre objectif et de transmettre vos images mentales positives dans l’esprit conscient.

Ce dernier influence le subconscient qui entreprend automatiquement une action positive.

Exploité consciemment et ardemment, ce processus permet non seulement d’exploiter la puissance de son subconscient, mais aussi de changer l’attitude mentale.

Formuler des affirmations positives contre la dépression dysthymique

Les forces de transformation des affirmations positives sur le trouble dysthymique sont bien réelles.

En déclarant à plusieurs reprises ce que vous voulez être mentalement et émotionnellement, vous attirez certaines réalités dans votre vie.

Voici le secret :

  • Gardez-vous de répéter des mots négatifs, volontairement ou inconsciemment.
  • Composez vous-même vos phrases. Choisissez des mots, qui évoquent ou décrivent ce que vous souhaitez vraiment.
  • Croyez entièrement à vos affirmations.

Découvrez également Comment traiter la dysthymie avec la TCC.

stockimages© freedigitalphotos.net

Dysthymie désigne une dépression légère qui dure sur une période de plus de deux ans.

Bien que mineure, elle impacte sur la qualité de vie de sa victime.

Dans les cas les plus graves, elle peut empêcher cette dernière d’accomplir ses tâches quotidiennes.

Vous souffrez de la dysthymie ?

Comment traiter la dysthymie avec la TCC ?

Découvrez comment la thérapie cognitivo-comportementale peut vous aider…

Dysthymie : qu’est-ce que c’est ?

Le mot dysthymie est d’originaire grecque et signifie « mauvaise humeur ».

Bien qu’il s’agisse d’une dépression mineure, elle est dangereuse parce qu’elle est chronique. Elle peut en effet durer plus de 2 ans.

Autrement dit, il s’agit d’un trouble affectif et de l’humeur qui se manifeste souvent par :

  • des troubles de l’appétit ;
  • des troubles de la concentration ;
  • une humeur mélancolique et dépressive qui dure trop longtemps ;
  • une sensation de fatigue, un manque de vitalité ;
  • la perte de l’estime de soi ;
  • le désespoir ;
  • les troubles du sommeil.

Dysthymie : un travail sur la pensée…

Le traitement de la dysthymie doit impérativement commencer par une restructuration cognitive.

Tout simplement parce que le cerveau d’une personne dysthymique est bourré de croyances négatives.

Elle croit qu’elle a gâché sa vie, qu’elle a tout raté, qu’elle ne fait rien de bien…

Convaincue de cela, elle s’enfonce dans une spirale sans fin d’où il est difficile d’en sortir.

L’objectif de la thérapie est donc de modifier ces mauvaises pensées, de les remplacer par des programmations mentales positives.

Dysthymie : un travail sur le comportement

Pour guérir de la dysthymie, le patient doit aussi passer par une restructuration comportementale.

Car, les symptômes auront engendré un comportement négatif chez lui : l’absence d’envie, le manque d’investissement…

Et chaque fois qu’il se livre à ces rituels, il ne fait que renforcer ses sentiments négatifs.

Pour guérir, la TCC va apprendre au dysthymique à ne pas se laisser aller.

Et ce, pour qu’il redevienne plus vivant, plus dynamique…

Pour en savoir plus, découvrez comment « Guérir une dépression naturellement grâce à la TCC… »

Khunaspix© freedigitalphotos.net

Autres articles à lire

Quels sont les bienfaits de l’huile essentielle de calendula ?

Journal

3 questions que vous vous posez sur l’ADN

Emmanuel

Mal de gorge : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Explorer le subconscient avec l’hypnose ericksonienne

Irene

L’importance du cannabis thérapeutique

sophie

Pertes vaginales : définition, cause, symptômes, traitement

Irene