Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Insuffisance cardiaque : définition, cause, symptômes, traitement

Une insuffisance cardiaque est caractérisée par l’incapacité du cœur à pomper une quantité suffisante de sang. Si le débit sanguin n’est pas suffisant, toutes les fonctions vitales de l’organisme seront perturbées. Une insuffisance cardiaque est le résultat de plusieurs symptômes et problèmes qui affaiblissent votre cœur. Certaines personnes ayant une insuffisance cardiaque éprouvent des difficultés à pomper le sang vers les différents organes du corps. D’autres personnes peuvent subir un durcissement du muscle lui-même, entraînant des problèmes d’alimentation du cœur en sang. Une insuffisance cardiaque peut affecter la partie droite comme la partie gauche de votre cœur, voire même parfois les deux en même temps. Quelle que soit la forme qu’elle prend, l’insuffisance cardiaque peut être une maladie chronique.

Selon le site HeartHealthyWomen.org (sponsorisé en partie par l’Association de Recherche cardiovasculaire / Cardiovascular Research Association et le Ministère de la Santé et des Services sociaux / Department of Health and Human Services), environ 5 millions d’Américains ont une insuffisance cardiaque. La plupart des personnes touchées sont des hommes. Néanmoins, les femmes sont plus susceptibles de mourir d’un cas d’insuffisance cardiaque non traitée que les hommes (HeartHealthyWomen).

Les symptômes d’une insuffisance cardiaque peuvent apparaître soudainement, en particulier après une crise cardiaque. Un problème au niveau des valvules du cœur qui contrôlent le débit sanguin dans les cavités cardiaques peut également entraîner des symptômes aigus.

Une insuffisance cardiaque chronique est facilement reconnaissable, en particulier à cause des essoufflements et gonflements des extrémités. Cependant, certains symptômes précoces ne sont pas spécifiques et vous pourriez être tenté de les ignorer. Une insuffisance cardiaque est une maladie grave qui nécessite d’être traitée. En traitant le plus tôt possible, vous augmentez vos chances de guérison à long terme et limitez les complications éventuelles.

Demandez immédiatement conseil à un médecin si vous remarquez des irrégularités respiratoires, si vous avez des douleurs dans le bras ou dans la poitrine, ou si vous ressentez un changement dans votre fréquence ou rythme cardiaque.

Symptômes

De nombreux symptômes ne sont pas spécifiques à une maladie du cœur, mais si des membres de votre famille ont une maladie cardiaque et si vous ressentez les symptômes ci-dessous, consultez un médecin :

  • fatigue excessive
  • prise de poids soudaine
  • perte d’appétit
  • toux (quelquefois avec mucosité)
  • pouls irrégulier
  • palpitations du cœur
  • gonflements abdominaux
  • essoufflement
  • gonflement des jambes et des chevilles
  • veines de la nuque protubérantes

Causes

L’insuffisance cardiaque est une pathologie, mais elle est le plus souvent associée à une autre maladie ou à un autre trouble. La cause la plus courante de l’insuffisance cardiaque est la coronaropathie (également appelée maladie coronarienne), qui est une pathologie entraînant le rétrécissement des artères qui alimentent le cœur en sang et en oxygène.

Exemples de maladies associées ou de facteurs qui peuvent entraîner une insuffisance cardiaque ou en augmenter les risques:

  • myocardiopathie (littéralement, maladie du muscle cardiaque), qui affaiblit le cœur
  • malformations cardiaques congénitales (à la naissance)
  • crise cardiaque
  • valvulopathie
  • certains types d’arythmies (irrégularité du rythme cardiaque)
  • hypertension
  • emphysème (maladie du poumon)
  • diabète
  • hyperthyroïdie ou hypothyroïdie
  • traitements de certains cancers
  • VIH/sida
  • consommation de drogues ou d’alcool
  • formes sévères d’anémie (carence des globules rouges (ou érythrocytes) entraînant une carence en oxygène pour vos tissus)

Selon le National Heart, Lung, and Blood Institute, une quantité excessive de vitamine E peut également provoquer une insuffisance cardiaque (NHLBI).

Types

Une insuffisance cardiaque peut affecter la partie gauche comme la partie droite de votre cœur. Quelquefois, les deux parties de votre cœur peuvent même être touchées en même temps. D’un point de vue physique, l’insuffisance cardiaque se manifeste de manière très différente selon qu’elle touche le côté gauche ou droit.

L’insuffisance cardiaque du côté gauche est le type le plus courant, selon HealthyHeartWomen.org. Le ventricule gauche se situe en bas à gauche de votre cœur. Cette zone pompe le sang riche en oxygène vers le reste de vos organes. Une insuffisance cardiaque se manifeste lorsque le ventricule gauche ne pompe pas efficacement et que votre organisme ne reçoit pas suffisamment de sang riche en oxygène. Dans ce cas, le sang se replie sur vos poumons, entraînant un essoufflement et une accumulation de liquide.

Le ventricule droit est celui qui pompe le sang vers vos poumons pour recueillir l’oxygène. Une insuffisance cardiaque du côté droit se produit lorsque le côté droit de votre cœur ne fait pas son travail correctement. Généralement, ce type d’insuffisance cardiaque survient en réponse à une insuffisance du côté gauche. Lorsque le sang retourne dans les poumons à cause d’une insuffisance cardiaque du côté gauche, le ventricule droit doit travailler plus dur. Cette surcharge de travail peut causer une défaillance du côté droit du cœur. Une insuffisance du côté droit peut également être le signe indicateur d’autres pathologies, comme une maladie pulmonaire.

On différencie par ailleurs deux types d’insuffisance cardiaque : diastolique et systolique. Le terme diastolique fait référence à l’alimentation du cœur en sang. Le terme systolique concerne lui la fonction de pompage du sang.

On parle d’insuffisance cardiaque diastolique lorsque le muscle cardiaque devient plus dur que d’habitude. Cette rigidité, due à la maladie cardiaque, signifie que votre cœur ne se remplit pas de sang aussi facilement qu’un cœur normal. Ce problème, appelé dysfonction diastolique , entraîne un apport insuffisant en sang vers les autres organes de votre corps. Ce type d’insuffisance cardiaque est plus courant chez les femmes (HeartHealthyWomen).

L’insuffisance cardiaque systolique fait référence à l’incapacité du cœur à se contracter correctement. Les contractions du cœur sont nécessaires pour pomper le sang riche en oxygène vers les autres organes de votre corps. Le problème de pompage, appelé dysfonction systolique , survient lorsque votre cœur est affaibli. Ce type d’insuffisance cardiaque est plus courant chez les hommes (HeartHealthyWomen).

Qu’elle soit diastolique ou systolique, l’insuffisance cardiaque peut survenir du côté droit comme du côté gauche de votre cœur. Il se peut aussi qu’elle touche les deux côtés en même temps.

Risques

N’importe qui peut avoir une insuffisance cardiaque. Selon HeartHealthyWomen.org, une personne sur cinq ayant plus de 40 ans développera une insuffisance cardiaque à un moment dans sa vie (HeartHealthyWomen). Cependant, il existe un certain nombre de facteurs connus qui peuvent augmenter votre risque de développer cette pathologie.

Les femmes afro-américaines courent un risque plus élevé d’avoir une insuffisance cardiaque que les autres genres et origines ethniques. Malgré tout, les hommes sont globalement plus susceptibles d’être touchés par cette pathologie, quelle que soit leur origine ethnique (HeartHealthyWomen).

Les autres facteurs de risque incluent :

  • anémie
  • hyperthyroïdisme (thyroïde excessivement active)
  • hypothyroïdisme (thyroïde insuffisamment active)
  • emphysème
  • mode de vie sédentaire
  • malnutrition ou régime alimentaire excessivement riche en matières grasses

Diagnostic

L’échocardiagraphie est la méthode la plus efficace de diagnostiquer une insuffisance cardiaque. Cette procédure utilise des ultrasons pour créer une image détaillée de votre cœur. Elle permet à votre médecin de déterminer l’état actuel de votre cœur, ainsi que les causes de votre pathologie. Votre médecin peut utiliser une échocardiographie en conjonction avec d’autres tests, notamment :

  • radiographie de la poitrine : imagerie radiologique de votre cœur et des organes voisins
  • IRM : imagerie à résonance magnétique qui montre des images du cœur sans l’utilisation de rayonnements
  • balayage par rayonnement nucléaire : test utilisant les traces d’un liquide de contraste radioactif injecté dans le corps pour créer des images des cavités du cœur
  • cathétérisme : examen radiologique avec injection d’un liquide de contraste dans le cadre duquel le médecin introduit un tube mince (cathéter) dans un vaisseau sanguin et le guide jusqu’au cœur ; ce test peut permettre de savoir si le sang circule correctement jusqu’à votre cœur
  • épreuve d’effort : test dans le cadre duquel un électrocardiographe suit la fonction de votre cœur pendant que vous faites de l’exercice, en courant sur un tapis roulant par exemple
  • moniteur Holter : test dans le cadre duquel des électrodes (patchs) sont placés sur votre poitrine et reliés à une petite machine, appelée un moniteur Holter, qui enregistre l’activité électrique de votre cœur. Ce test dure entre 24 et 48 heures.

Les résultats des tests médicaux seront utilisés conjointement avec les signes physiques de l’insuffisance cardiaque en question. Par exemple, le gonflement des jambes, des battements de cœur irréguliers et des veines fortement visibles dans la nuque peuvent orienter votre médecin vers la piste d’une insuffisance cardiaque possible presque immédiatement.

Traitement

Le traitement choisi dépend de l’avancée de votre maladie. En traitant tôt, les symptômes peuvent s’améliorer instantanément, mais il est toujours recommandé de faire des tests régulièrement, tous les trois à six mois. À long terme, l’objectif du traitement est d’augmenter votre espérance de vie.

Traitements médicamenteux

Une insuffisance cardiaque, si elle est peu avancée, peut être traitée par un traitement à base de médicaments ; ceci permettra d’atténuer vos symptômes et d’empêcher que votre pathologie n’empire. Certains médicaments sont prescrits pour :

  • augmenter la capacité de pompage de votre cœur
  • réduire la formation de caillots de sang
  • diminuer votre fréquence cardiaque
  • éliminer l’excès de sodium et faire le plein de potassium
  • réduire le taux de cholestérol

Consultez toujours votre médecin avant de prendre de nouveaux médicaments, car certains types de médicaments sont absolument interdits pour les patients ayant une insuffisance cardiaque, notamment le naproxen et l’ibuprofène.

Chirurgie

Certains patients ayant une insuffisance cardiaque nécessitent une intervention chirurgicale – un pontage, par exemple. Pour effectuer un pontage, le chirurgien prélève une portion saine d’une artère et la fixe sur l’artère bloquée. Ceci force le sang à faire une déviation, qui va pouvoir contourner l’artère bloquée et endommagée pour circuler dans la nouvelle.

Le chirurgien peut également effectuer une angioplastie, qui consiste à introduire un tube pourvu d’un ballonnet dans l’artère bloquée ou rétrécie. Lorsqu’il atteint l’artère qui pose problème, le ballonnet est gonflé et ouvre ainsi l’artère. Quelquefois, le médecin insère un stent permanent dans l’artère bloquée ou rétrécie. Un stent est un dispositif métallique maillé et tubulaire introduit dans une artère pour la maintenir ouverte, ce qui réduit le risque de rétrécissement futur de l’artère.

D’autres patients auront besoin d’un pacemaker pour contrôler le rythme de leur cœur. Ces petits dispositifs sont placés dans la poitrine et peuvent ralentir le cœur lorsqu’il bat trop vite ou augmenter sa fréquence s’il est trop lent. Les pacemakers sont souvent utilisés en plus d’un pontage et d’un traitement médicamenteux.

Les greffes de cœur sont utilisées dans les cas les plus graves d’insuffisance cardiaque, lorsque toutes les autres solutions ont été appliquées en vain. Pendant la greffe, le chirurgien retire une portion de votre cœur, voire l’intégralité de celui-ci selon le cas, et la remplace par une portion de cœur ou un cœur sain provenant d’un donneur d’organe.

Prévention

Adopter un mode de vie sain peut contribuer au traitement d’une insuffisance cardiaque et, avant cela, peut-être éviter la survenance même d’une insuffisance cardiaque. La perte de poids peut réduire votre risque d’insuffisance cardiaque de manière significative ; vous pouvez également limiter la consommation de sel au quotidien. Si vous mangez trop de sel, votre insuffisance cardiaque empirera rapidement.

Autres habitudes quotidiennes à adopter :

  • réduire la consommation d’alcool
  • arrêter de fumer
  • réduire la consommation de matières grasses
  • faire de l’exercice régulièrement (demandez à votre médecin de vous donner des conseils si vous souffrez actuellement d’une insuffisance cardiaque)
  • bien dormir

Selon le National Heart, Lung, and Blood Institute, les troubles du sommeil, comme l’apnée du sommeil, peut faire empirer une insuffisance cardiaque (NHLBI).

Complications

Toute insuffisance cardiaque qui n’est pas traitée peut entraîner, à long terme, une insuffisance cardiaque congestive, qui est une pathologie caractérisée par le retour du sang non pompé dans d’autres parties de votre corps. Si vous souffrez de cette pathologie potentiellement fatale, il se peut que vous faissiez également de la rétention d’eau dans vos membres et dans vos organes, par exemple le foie et les poumons.

Crise cardiaque

Une crise cardiaque peut également survenir en conséquence d’une complication associée à une insuffisance cardiaque.

Si vous ressentez les symptômes suivants, appelez les secours immédiatement :

  • douleur violente dans la poitrine
  • gêne dans la poitrine (sensation de compression/d’oppression)
  • gêne dans la partie supérieure du corps (y compris un engourdissement ou une sensation de froid)
  • fatigue excessive
  • évanouissement
  • rythme cardiaque élevé
  • vomissements
  • nausées
  • sueurs froides

Pronostic

L’insuffisance cardiaque est une pathologie à long terme qui requiert un traitement continu afin d’éviter des complications. Lorsqu’elle n’est pas traitée, le cœur peut s’affaiblir à tel point que cela pourrait vous être fatal.

Il est important de reconnaître que l’insuffisance cardiaque peut arriver à n’importe qui ; il est donc conseillé d’adopter des mesures préventives à long terme pour rester en bonne santé. Contactez toujours un médecin si vous constatez de nouveaux symptômes ou des symptômes inexpliqués.

Cette pathologie est chronique, ce qui signifie qu’elle empirera vraisemblablement avec le temps. L’administration de médicaments et le recours à des interventions chirurgicales peuvent vous aider à améliorer la qualité de votre vie, mais ces mesures ne suffisent pas si vous avez un cas grave d’insuffisance cardiaque. Dans le pire des cas, l’insuffisance cardiaque est fatale.

En traitant la maladie le plus tôt possible, vous mettez toutes les chances de votre côté pour éviter les cas d’insuffisance cardiaque les plus graves.

Autres articles à lire

Les fleurs de CBD et Jack Herer

administrateur

Aspirateur point noir : un appareil efficace et sans danger

Irene

Carences nutritionnelles (malnutrition) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Test de stimulation de l’hormone de croissance : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Top 5 des aliments à consommer pour avoir une belle peau

administrateur

Bosses à la paupière : définition, cause, symptômes, traitement

Irene