Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Pertes vaginales : définition, cause, symptômes, traitement

Les pertes vaginales sont le plus souvent un phénomène normal et régulier. Certains types de pertes vaginales, toutefois, peuvent être le signe d’une infection. Les pertes vaginales anormales peuvent être jaunes ou vertes, de consistance épaisse, et être malodorantes. La plupart des pertes vaginales anormales sont causées par une mycose ou par une infection bactérienne. Si vous remarquez des pertes qui ont l’air inhabituel ou qui sentent mauvais, vous devriez consulter votre médecin pour un diagnostic et un traitement.

Types

Il existe de nombreux types de pertes vaginales. Ces types sont classés en fonction de leur couleur et de leur consistance. Certaines sont normales, tandis que d’autres peuvent indiquer une affection sous-jacente qui exige un traitement.

Blanches

Des pertes vaginales blanches, notamment au début ou à la fin du cycle menstruel, sont normales. Toutefois, si les pertes s’accompagnent de démangeaisons et ont une apparence épaisse, de fromage blanc, elles ne sont pas normales et nécessitent un traitement. Ce type de pertes peut être un signe d’infection par une mycose.

Transparentes et liquides

Des pertes vaginales transparentes et liquides sont parfaitement normales et peuvent survenir à n’importe quel moment du mois. Elles peuvent être particulièrement abondantes après l’exercice.

Transparentes et élastiques

Lorsque les pertes sont transparentes mais élastiques et glaireuses, plutôt que liquides, cela indique que vous ovulez. Ce type de pertes est normal.

Marron ou sanguinolentes

Des pertes marron ou sanguinolentes sont généralement normales, surtout lorsqu’elles surviennent durant le cycle menstruel. Une perte tardive à la fin de vos règles peut avoir une apparence marron plutôt que rouge. Il est possible que vous ayez de petites quantités de pertes sanguinolentes entre les règles, que l’on nomme spotting. Si le spotting survient au moment de vos règles et que vous avez récemment eu des rapports sexuels non protégés cela peut être un signe de grossesse.

Dans des cas rares, des pertes marron ou sanguinolentes peuvent être un signe de cancer avancé du col de l’utérus. C’est la raison pour laquelle il est important de subir un examen gynécologique et un frottis chaque année, pour que votre gynécologue puisse vérifier toute anomalie du col de l’utérus.

Jaunes ou vertes

Des pertes vaginales jaunes ou vertes, surtout si elles sont épaisses, grumeleuses ou qu’elles s’accompagnent d’une mauvaise odeur, ne sont pas normales. Ce type de pertes peut être un signe d’infection à la trichomonase, qui se transmet couramment par les rapports sexuels.

Causes

Les pertes vaginales normales sont une fonction corporelle saine, et c’est une façon qu’a votre corps de nettoyer et de protéger le vagin. Par ailleurs, il est normal que les pertes augmentent avec l’exercice, l’excitation sexuelle, l’ovulation, l’utilisation de la pilule contraceptive et le stress émotionnel.

Les pertes vaginales anormales, toutefois, sont généralement causées par une infection.

Vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne est une infection bactérienne relativement courante. Cette infection provoque une augmentation des pertes vaginales qui ont une odeur forte, malodorante ( de poisson ), bien que dans certains cas elle ne produise aucun symptôme. Les femmes qui pratiquent le cunnilingus ou qui ont des partenaires sexuels multiples sont exposées à un risque accru de contracter cette infection (University of Illinois).

Trichomonase

Il s’agit d’un autre type d’infection mais causée, elle, par un protozoaire. L’infection se propage généralement par le contact sexuel, mais peut être également contractée en partageant les serviettes de toilette ou les maillots de bain. Cette infection entraîne un écoulement jaune ou vert malodorant. Une douleur, une inflammation et des démangeaisons sont également des symptômes courants, bien que certaines personnes ne connaissent aucun symptôme.

Mycose vaginale

Une mycose est une infection fongique qui produit des pertes blanches, ayant l’aspect de fromage en plus de sensations de brûlure et de démangeaisons. La présence de levure dans le vagin est normale, mais sa croissance peut se multiplier de manière incontrôlée dans certaines situations. Les facteurs suivants peuvent augmenter votre risque de mycose vaginale :

  • stress ;
  • diabète ;
  • contraceptifs oraux ;
  • grossesse ;
  • antibiotiques ;

Gonorrhée et Chlamydia.

Ces deux infections sexuellement transmises peuvent produire des pertes vaginales anormales, qui sont souvent jaunes ou troubles.

Maladie inflammatoire pelvienne

Ce type d’infection est souvent causé par le contact sexuel et survient lorsque des bactéries remontent dans le vagin et dans les autres organes reproducteurs. Elle peut provoquer des pertes vaginales abondantes et malodorantes.

Virus du papillome humain (VPH) ou cancer du col de l’utérus

L’infection au VPH, qui est causée par le contact sexuel, peut entraîner le cancer du col de l’utérus. Bien qu’il soit possible de n’avoir aucun symptôme, ce type de cancer peut produire des pertes vaginales marron et/ou liquides malodorantes. Le cancer du col de l’utérus peut être facilement prévenu ou détecté grâce au frottis et au test VPH (CDC).

Assistance

Assistance

Si des pertes vaginales inhabituelles s’accompagnent d’autres symptômes tels que fièvre, douleurs à l’abdomen, perte de poids inexpliquée, fatigue ou augmentation urinaire, vous devez consulter votre médecin dès que possible. Si vous avez des inquiétudes concernant la normalité de vos pertes vaginales, prenez rendez-vous avec votre médecin.

Rendez-vous

Rendez-vous

Lorsque vous consultez votre médecin pour des pertes vaginales anormales, il vous fera passer un examen physique, notamment un examen gynécologique. Il vous posera également des questions sur vos symptômes, votre cycle menstruel et votre activité sexuelle. Dans bien des cas, une infection peut être détectée à l’examen physique ou gynécologique.

Si votre médecin ne parvient pas à diagnostiquer le problème immédiatement, il vous fera passer des examens. Votre médecin pourra vouloir procéder au raclage du col de l’utérus pour vérifier la présence d’infection au VPH ou de cancer du col de l’utérus. Vos pertes vaginales pourront être examinées au microscope pour identifier tout agent infectieux. Une fois que le médecin aura identifié la cause des pertes vaginales, vous aurez plusieurs options de traitement.

Soins à domicile

Soins à domicile

Pour prévenir les infections, vous devez pratiquer une bonne hygiène et porter des sous-vêtements en coton qui permettent à votre corps de respirer. N’utilisez pas les lavages vaginaux étant donné qu’ils peuvent aggraver les pertes vaginales en supprimant les bactéries utiles. Vous devez également pratiquer des rapports sexuels protégés pour éviter les maladies sexuellement transmissibles.

Pour diminuer les risques de candidose vaginale en prenant des antibiotiques, mangez du yaourt qui contient des cultures vivantes et actives. Si vous savez que vous avez une mycose vaginale, vous pouvez également vous traiter avec une crème ou un suppositoire antifongique en vente libre.

Autres articles à lire

Produits de beauté : et si vous testiez les cosmétiques asiatiques ?

administrateur

Des footballeurs qui ont eu des greffes de cheveux

Laurent

Cancer endométrial (Cancer de l’endomètre de l’utérus) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Lèpre : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Fumeurs : pourquoi passer à la cigarette électronique ?

administrateur

Sprue tropicale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene