Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Paludisme : définition, cause, symptômes, traitement

Le paludisme est une maladie potentiellement mortelle. Il est habituellement transmis par la piqûre d’un moustique anophèle infecté. Les moustiques infectés sont porteurs du plasmodium (un parasite). Quand ce moustique vous pique, les parasites sont libérés dans votre circulation sanguine.

Une fois les parasites dans votre corps, ils voyagent jusqu’au foie, où ils se développent. Quelques jours plus tard, une fois arrivés à maturité, les parasites pénètrent dans la circulation sanguine et commencent à infecter les globules rouges. Au bout de 48 à 72 heures, les parasites à l’intérieur des globules rouges se multiplient, provoquant ainsi l’éclatement des cellules infectées. Les parasites continuent à infecter les globules rouges, ce qui résulte en des symptômes se produisant en cycles de deux ou trois jours.

Le paludisme se trouve généralement dans des climats tropicaux et subtropicaux (p. ex., en Afrique) où les parasites peuvent vivre. L’Organisation mondiale de la santé estime qu’entre 300 et 500 millions de cas de paludisme sont diagnostiqués chaque année. La maladie tue un million de personnes annuellement. Aux États-Unis, les CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) indiquent que 1 500 cas de paludisme sont déclarés chaque année. La plupart des cas de paludisme se développent chez les personnes ayant visité des pays où le paludisme est fréquent.

Causes

Le paludisme peut se produire quand un moustique infecté par le plasmodium vous pique. De plus, une mère infectée peut transmettre la maladie à son bébé à la naissance. C’est ce qu’on appelle le paludisme congénital. Étant donné que le paludisme est transmis par le sang, il peut également être transmis pendant :

  • une greffe d’organe
  • une transfusion
  • le partage d’aiguilles ou de seringues usagées

Symptômes

Les symptômes du paludisme se développent habituellement dans les 10 à 28 jours suivant l’infection. Chez certains patients, les symptômes peuvent ne pas se développer pendant plusieurs mois. Certains parasites du paludisme peuvent pénétrer dans le corps, mais rester dormants pendant de longues périodes. Quelques symptômes fréquents du paludisme :

  • frissons convulsifs, de modérés à sévères
  • fièvre élevée
  • transpiration abondante
  • maux de tête
  • nausée
  • vomissements
  • diarrhée
  • anémie
  • douleurs musculaires
  • convulsions
  • coma
  • selles sanguinolentes

Diagnostic

Le diagnostic de paludisme est prononcé par un médecin. Pendant la visite médicale, le médecin examinera vos antécédents médicaux et vous demandera si vous avez récemment voyagé dans des pays tropicaux. Il effectuera également un examen physique, qui lui permettra de déterminer si vous souffrez d’une hypertrophie de la rate ou du foie. Si vous présentez des symptômes de paludisme, le médecin pourra prescrire des analyses sanguines pour confirmer son diagnostic. Ces analyses révèleront :

  • si vous souffrez de paludisme
  • de quelle forme de paludisme il s’agit
  • si votre infection est causée par un parasite résistant à certains types de médicaments
  • si la maladie a provoqué de l’anémie
  • si la maladie a affecté vos organes vitaux

Complications

Le paludisme peut entraîner plusieurs complications menaçant le pronostic vital. Les phénomènes suivants peuvent se produire :

  • gonflement des vaisseaux sanguins du cerveau (paludisme cérébral)
  • accumulation des liquides dans les poumons, provoquant des troubles respiratoires (œdème pulmonaire)
  • défaillance d’organe (reins, foie ou rate)
  • anémie due à la destruction des globules rouges
  • hypoglycémie

Traitement

Le paludisme est une maladie potentiellement mortelle. Le traitement de cette maladie se fait généralement dans un hôpital. Le médecin prescrira des médicaments en fonction du type de parasite identifié. Parfois, le médicament prescrit ne sera pas efficace. Des parasites résistants aux médicaments ont été signalés. Ces parasites rendent de nombreux médicaments inefficaces. Si cela se produit, le médecin pourra devoir changer de médicament ou en utiliser plusieurs pour vous soigner.

Long terme

Les patients souffrant de paludisme qui sont traités ont généralement un bon pronostic à long terme. Si des complications résultent du paludisme, le pronostic peut ne pas être aussi bon. Le paludisme cérébral, qui provoque le gonflement des vaisseaux sanguins du cerveau, peut entraîner des lésions cérébrales. Le pronostic à long terme des patients victimes de parasites résistants aux médicaments peut aussi être mauvais. Chez ces patients, le paludisme peut réapparaître. Cela peut produire des complications médicales supplémentaires.

Prévention

Il n’existe aucun vaccin pour prévenir le paludisme. Si vous voyagez dans une région où le paludisme est fréquent, consultez votre médecin. Il pourra prescrire des médicaments pour prévenir la maladie. Ces médicaments sont les mêmes que ceux utilisés pour traiter la maladie, et ils peuvent se prendre avant, pendant et après le voyage.

Vous devrez aussi prendre quelques précautions supplémentaires pendant votre voyage. Dormir sous une moustiquaire peut aider à empêcher les piqûres de moustiques infectés. Couvrir votre peau ou utiliser de l’insecticide contenant du DEET peut aussi aider à prévenir une infection.

Autres articles à lire

La Hongrie, première destination européenne du tourisme dentaire

sophie

Écoulement nasal : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment sculpter son corps pour l’été ? Les 3 erreurs à ne pas commettre

administrateur

Quels sont les bienfaits de l’utilisation des fleurs de CBD ?

Emmanuel

Tout ce qu’il faut connaître sur les implants dentaires

sophie

Syndrome urétral : définition, cause, symptômes, traitement

Irene