Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Tendinite du tendon d’Achille : définition, cause, symptômes, traitement

Le tendon d’Achille rattache les muscles du mollet au talon. Vous utilisez ce tendon pour sauter, marcher, courir et vous tenir sur l’arrière du pied. Une activité physique intense et continue (comme la course et le saut) est susceptible d’entraîner une inflammation du tendon d’Achille. Il s’agit d’une tendinite Achilienne (ou Achilléenne.)

Ce type de tendinite se traite fréquemment à domicile à l’aide de techniques simples. Cependant, si le traitement à domicile ne fonctionne pas, il est important de consulter un médecin. Si votre tendinite s’aggrave, il peut y avoir déchirure du tendon. Un traitement médicamenteux peut s’avérer nécessaire pour soulager la douleur ou effectuer une réparation par intervention chirurgicale.

Symptômes

Le principal symptôme de la tendinite Achilienne est une sensation de douleur et un gonflement du talon pendant la marche ou la course. D’autres symptômes incluent notamment une raideur des muscles du mollet et une amplitude de mouvement lors de la flexion du pied. Cette condition peut également rendre la peau du talon excessivement chaude au toucher.

Causes

La cause la plus courante de la tendinite Achilienne est un excès d’exercice. C’est particulièrement vrai des athlètes. Cependant des facteurs non liés à l’exercice peuvent également contribuer aux risques. La polyarthrite rhumatoïde et l’infection sont toutes deux corrélées à la tendinite.

En règle générale, toute activité répétée infligeant une tension excessive au talon d’Achille peut contribuer à ce problème. Quelques unes des causes possibles :

  • absence d’échauffement adapté avant une série d’exercices ;
  • sollicitation excessive des muscles du mollet au cours d’une activité physique ou d’exercices répétés ;
  • la pratique de sports tels que le tennis qui exigent des arrêts rapides et des changements de direction ;
  • le port de chaussures usagées ou mal adaptées ;
  • le port de talons aiguilles tous les jours.

Diagnostic

Pour diagnostiquer cette condition correctement, votre médecin va vous interroger sur la douleur et le gonflement de votre talon. Il pourra vous être demandé de vous tenir sur l’extrémité des talons pendant que votre médecin va observer votre souplesse et l’amplitude de vos mouvements. Le médecin pourra éventuellement toucher cette zone directement. Il ou elle est ainsi en mesure de déterminer l’endroit où la douleur et le gonflement sont le plus sévères.

Pour confirmer un diagnostic de tendinite Achilienne, les examens suivants pourront s’avérer nécessaires :

  • Les radiographies vont fournir des images des os du pied et de la jambe ;
  • l’imagerie par résonance magnétique (IRM) sera utile pour la détection de ruptures et dégénérescence de tissus ;
  • l’échographie va permettre de visualiser le mouvement du tendon, toute lésion et inflammation associée.

Traitement

La tendinite Achilienne se traite de diverses manières. Ces traitements peuvent aller du repos avec prise d’aspirine, aux injections de stéroïdes et à l’intervention chirurgicale. Votre médecin pourra suggérer :

  • une diminution de l’activité physique ;
  • des étirements et un renforcement des muscles du mollet ;
  • l’adoption d’un autre sport, moins énergique ;
  • l’application de glace après l’exercice ou en cas de douleur ;
  • un positionnement du pied en hauteur pour réduire le gonflement ;
  • le port d’un appareil orthopédique ou d’une attelle, voire d’un simple bandage élastique de compression pour éviter tout mouvement du talon ;
  • un traitement physiothérapeutique ;
  • la prise de traitements anti-inflammatoires (aspirine ou ibuprofène par exemple), pour une durée limitée ;
  • l’administration d’injections de stéroïdes.

Il arrive que des traitements plus traditionnels ne soient pas efficaces. Dans ce cas de figure, une intervention chirurgicale pourra s’avérer nécessaire pour réparer le tendon d’Achille. Si la pathologie s’intensifie et n’est pas traitée, le risque de rupture du tendon d’Achille augmente. Il peut en résulter une vive douleur dans la région du talon.

Prévention

Afin de réduire le risque de tendinite Achilienne, étirez vos muscles des mollets. Le fait de pratiquer des étirements en début de journée augmente votre agilité et vous protège des risques d’accident. Il est également conseillé de pratiquer des étirements avant et après toutes séances d’exercice. Pour étirer votre tendon d’Achille, tenez-vous debout, une jambe étendue, et penchez-vous en avant tout en maintenant le talon au sol. Si ce mouvement s’avère douloureux, consultez impérativement un médecin. Il est toujours préférable de vous entretenir avec votre médecin avant d’entamer un nouveau type d’exercice physique régulier.

Dès lors que vous entamez un nouveau programme de remise en forme, il est préférable de vous fixer des objectifs progressifs. Si l’activité physique s’intensifie progressivement, vous serez moins susceptible de vous blesser. Le fait de limiter les mouvements qui infligent des secousses aux talons et aux mollets contribue également à réduire le risque de tendinite Achilienne. Afin de réduire la tension infligée au tendon, essayez de combiner des exercices à impact élevé à des exercices à faible impact. Le basketball peut par exemple être combiné à la natation.

Peu importe que vous vous contentiez de vous détendre, de marcher ou de courir. Pour réduire la tension sur les mollets et sur le tendon d’Achille, il est important de toujours porter des chaussures adaptées. À savoir des chaussures présentant un rembourrage adéquat et un bon maintien du coup de pied. Si vous avez porté une paire de chaussure pendant longtemps, envisagez de les remplacer ou d’utiliser des semelles de renfort.

Certaines femmes éprouvent une douleur au niveau du tendon d’Achille quand elles passent des talons aiguilles aux talons plats. Le port quotidien de talons aiguilles a pour effet de resserrer et de raccourcir le tendon d’Achille. Le port de chaussures plates entraîne une courbure supplémentaire du pied. Ce changement peut être douloureux pour les personnes portant des talons hauts qui n’ont pas l’habitude de la flexion qui en résulte. Une stratégie efficace consiste à réduire progressivement la taille des talons. Le tendon s’allonge ainsi progressivement jusqu’à augmenter son amplitude de mouvement.

Autres articles à lire

L’abcès non amibien du foie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’importance du cannabis thérapeutique

sophie

Maladie de Creutzfeldt Jakob (Maladie de la vache folle) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cécité : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cancer endométrial (Cancer de l’endomètre de l’utérus) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Numération des hématies : définition, cause, symptômes, traitement

Irene