Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Appendicite : définition, cause, symptômes, traitement

Il s’agit de l’inflammation de l’appendice. Elle peut être aiguë ou chronique.

Selon l’ouvrage de référence Harrison’s Principles of Internal Medicine , l’appendicite est l’urgence médicale la plus fréquente aux États-Unis. Plus de 250 000 appendicectomies sont réalisées chaque année.

L’appendicite se déclare le plus souvent entre les âges de 10 et 30 ans. Elle est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. Une appendicite non traitée peut être fatale.

Anatomie

Anatomie

L’appendice est une petite excroissance en forme de doigt sur le côlon. Il se trouve dans le quadrant inférieur droit de l’abdomen. Il n’a pas de rôle connu.

Causes

Les scientifiques pensent que cette pathologie est provoquée par une obstruction de l’appendice. Cette obstruction peut être partielle ou complète. Une obstruction complète requiert une intervention chirurgicale en urgence.

L’obstruction est souvent entraînée par une accumulation de matière fécale. Elle peut aussi être causée par :

  • des follicules lymphoïdes agrandis
  • des vers
  • un traumatisme
  • des tumeurs

Quand l’appendice est obstrué, des bactéries peuvent se multiplier à l’intérieur de cet organe. Cela entraîne la formation de pus. La pression accrue qui s’ensuit peut être douloureuse. Elle peut également comprimer les vaisseaux sanguins locaux. Un manque d’irrigation sanguine dans l’appendice peut entraîner la gangrène.

En cas de rupture de l’appendice, de la matière fécale peut remplir l’abdomen. C’est une urgence médicale.

La péritonite est une conséquence possible d’un appendice rompu. Il s’agit d’une inflammation des tissus qui tapissent la paroi abdominale. D’autres organes peuvent aussi s’enflammer après une telle rupture. Ils peuvent inclure le cæcum, la vessie et le côlon sigmoïde.

Quand l’appendice infecté subit une fuite au lieu d’une rupture, il peut former un abcès. Cela limite l’infection à une petite zone. Cependant, un abcès peut toujours être dangereux.

Symptômes

Ils comprennent :

  • une douleur dans le côté inférieur droit de l’abdomen
  • une perte d’appétit
  • de la nausée
  • des vomissements
  • de la diarrhée
  • de la constipation
  • le blocage des gaz
  • un gonflement abdominal
  • une fièvre peu importante
  • un sentiment que vous seriez soulagé après le passage des selles

La douleur causée par l’appendicite peut d’abord prendre la forme de crampes légères. Elle devient de plus en plus constante et aiguë avec le temps. Vous ne remarquerez pas nécessairement de changement dans vos habitudes intestinales. Cependant, l’appendicite peut parfois affecter l’urination.

Si vous avez une sensibilité du côté droit en plus d’un ou plusieurs des symptômes mentionnés, consultez un médecin. L’appendicite peut rapidement devenir une urgence médicale. Une rupture se produit rarement dans les premières 24 heures suivant l’apparition des symptômes. Néanmoins, jusqu’à 80 pour cent des personnes qui présentent des symptômes pendant 48 heures finiront avec une rupture d’appendice.

Un appendice perforé peut être fatal. Le risque de mort est plus élevé chez les nourrissons et les personnes âgées.

Diagnostic

Un examen de dépistage de l’appendicite comprend la palpation du quadrant inférieur droit de votre abdomen pour détecter toute sensibilité. Si la patiente est enceinte, la douleur peut être située plus haut. En cas de perforation, l’estomac pourra durcir et gonfler.

Si votre ventre est rigide et gonflé, il faudra parler immédiatement de ce symptôme à un médecin.

En plus des palpations de l’abdomen, le médecin prescrira plusieurs tests pour détecter l’appendicite.

Une analyse d’urine peut éliminer l’hypothèse d’une infection urinaire ou de calcul rénal.

Un examen pelvien peut assurer qu’une patiente ne souffre pas de problèmes de la reproduction. Il peut aussi écarter d’autres infections pelviennes.

Un test de grossesse peut exclure une grossesse ectopique soupçonnée.

L’imagerie abdominale peut déterminer si vous souffrez d’un abcès ou d’autres complications. Elle peut être réalisée avec une radiographie, une échographie ou une tomodensitométrie.

Une radio thoracique peut exclure la pneumonie du lobe inférieur droit. Cette pathologie présente parfois des symptômes similaires à ceux de l’appendicite.

Traitement

Le traitement varie.

Dans de rares cas, l’appendicite peut s’améliorer sans opération. Le traitement peut consister en l’administration d’antibiotiques et un régime liquide.

Cependant, dans la plupart des cas, une intervention chirurgicale sera nécessaire. Le type d’intervention dépendra des détails de chaque situation.

Si vous souffrez d’un abcès qui n’est pas rompu, vous recevrez d’abord des antibiotiques. Votre abcès sera ensuite évacué au moyen d’un tube inséré dans la peau. Une fois l’infection traitée, votre appendice sera ensuite retiré chirurgicalement.

Si vous souffrez d’une rupture d’abcès ou d’appendice, il faudra peut-être opérer sur le champ. L’intervention qui consiste à retirer l’appendice s’appelle une appendicectomie.

Cette intervention peut se faire en chirurgie ouverte ou par laparoscopie. La laparoscopie est moins invasive. Le temps de récupération est plus court. Cependant, en cas d’abcès ou de péritonite, il faudra peut-être choisir la chirurgie ouverte.

Prévention

Non. Cependant, elle est moins fréquente chez les personnes qui mangent beaucoup de fibres. Notamment les personnes dont le régime comprend beaucoup de fruits et légumes frais.

Consultez un médecin immédiatement si vous pensez souffrir d’appendicite. Une appendicite non traitée peut devenir une urgence médicale.

Autres articles à lire

Lèpre : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Bien choisir la cigarette électronique qui vous ressemble

Journal

Hernie fémorale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Types de maladies du cœur : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment en finir avec les effets néfastes de la position assise ?

administrateur

Psychose à forme dépressive : définition, cause, symptômes, traitement

Irene