Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Indigestion : définition, cause, symptômes, traitement

Tout le monde est atteint d’indigestion (dyspepsie) à un moment ou à un autre. L’indigestion peut être cause d’inconfort stomacal ou donner l’impression d’avoir trop mangé. Lorsqu’elle est grave, elle peut entraîner des brûlures gastriques, des ballonnements, des nausées et des vomissements.

L’indigestion peut être la conséquence de vos habitudes alimentaires ou être un problème chronique. Si vous souffrez de fréquentes indigestions, parlez à votre médecin.

Symptômes

Symptômes courants d’indigestion :

  • une sensation de satiété au cours du repas et l’impossibilité d’achever le repas ;
  • une sensation de satiété totale après un repas de taille normale ;
  • une sensation de brûlure dans l’estomac ou l’œsophage ;
  • une sensation de tiraillement dans l’estomac ;
  • des brûlures gastriques ;
  • ballonnements ;
  • gaz ;
  • nausées ;
  • vomissements.

Causes

De mauvaises habitudes alimentaires peuvent contribuer à des problèmes digestifs. Autres causes courantes :

  • suralimentation ;
  • le fait de manger trop rapidement ;
  • la consommation d’aliments épicés ou gras ;
  • s’allonger trop vite après un repas.

Autres facteurs susceptibles de contribuer à une mauvaise digestion :

  • le tabagisme ;
  • la consommation excessive d’alcool ;
  • les effets secondaires de certains médicaments (et notamment de médicaments non stéroïdiens/anti-inflammatoires, tels que l’aspirine et l’ibuprofène).

Une indigestion peut également provenir de problèmes graves des voies digestives supérieures. Maladies digestives courantes susceptibles d’être cause d’indigestion :

  • reflux gastro-œsophagien pathologique (GERD) ;
  • cancer de l’estomac ;
  • anomalies du pancréas ou canal biliaire ;
  • ulcères gastroduodénaux (plaies des muqueuses stomacales et de l’œsophage causées par la bactérie Helicobacter pylori (H. pylori)).

Selon la plateforme nationale américaine d’information sur les maladies digestives (National Digestive Diseases Information Clearinghouse, NDDIC), les pathologies digestives affectent chaque année 60 à 70 millions d’Américains (NDDIC). En 2004, environ 20 pour cent de la population faisait état de reflux gastro-œsophagien pathologique, alors qu’en 2007, 14,5 millions de personnes souffraient d’un ulcère gastroduodénal.

Il arrive que la cause d’une indigestion ne puisse être identifiée. On appelle alors cela une dyspepsie fonctionnelle. La dyspepsie fonctionnelle peut être causée par une mobilité musculaire anormale (action de contraction) dans la zone dans laquelle les muscles de l’estomac contribuent à la digestion des aliments et à leur déplacement dans l’intestin grêle (NDDIC).

Tests

Tests

Votre médecin commencera par vous poser des questions sur vos antécédents médicaux et vos habitudes alimentaires. Il procédera également à un examen physique et prescrira une radiographie abdominale pour identifier d’éventuelles anomalies de vos voies digestives. Des analyses de sang, respiratoires et de selles peuvent être utilisées pour identifier le type de bactéries à l’origine des ulcères gastroduodénaux.

Une endoscopie des voies digestives supérieures peut également permettre de détecter de possibles anomalies. Pour une endoscopie, le médecin glisse délicatement dans l’estomac, en passant par l’œsophage, un tube fin équipé d’une caméra et d’un outil de biopsie. Le médecin est ainsi en mesure de voir les muqueuses de votre tube digestif, de déceler de possibles pathologies et de collecter des échantillons (échantillons de tissu) aux fins d’analyse pour détecter de possibles infections ou, le cas échéant, un cancer. Pour cette procédure, le patient est placé sous anesthésie légère. L’endoscopie des voies digestives supérieures peut être utilisée pour diagnostiquer un reflux gastro-œsophagien pathologique, un ulcère, une infection ou un cancer.

Indigestion grave

Indigestion grave

Consultez immédiatement un médecin dans les cas suivants :

  • vomissements graves ;
  • vomissements sanglants ;
  • perte de poids récente importante ;
  • selles noires ;
  • difficultés pour déglutir.

Traitement

L’indigestion est couramment traitée par des médicaments. Tous ont toutefois des effets secondaires. Les antiacides en vente libre, comme le Maalox ou le Mylanta, peuvent neutraliser l’acide gastrique, mais également causer des diarrhées ou de la constipation.

Les antagonistes des récepteurs H2 (H2-bloquants), comme le Zantac ou le Pepcid, réduisent l’acide gastrique. Ils peuvent toutefois causer :

  • des nausées ;
  • des vomissements ;
  • des diarrhées ;
  • de la constipation ;
  • des maux de tête ;
  • des saignements ou ecchymoses.

Les pro-cinétiques, tels que le Reglan ou le Motilium, qui sont délivrés sur ordonnance, améliorent l’action musculaire (motilité) du tube digestif mais peuvent également être cause :

  • de dépression ;
  • d’anxiété ;
  • de spasmes ou de mouvements involontaires ;
  • de fatigue.

Les inhibiteurs de la pompe à protons, comme le Prilosec, réduisent également l’acide gastrique ; ils sont toutefois généralement plus puissants que les H2-bloquants. Ils peuvent également causer :

  • des nausées et vomissements ;
  • une constipation ;
  • des diarrhées ;
  • une toux ;
  • des maux de tête ;
  • un mal de dos ;
  • des vertiges ;
  • des douleurs abdominales.

Les inhibiteurs de la pompe à protons et H2-bloquants sont ordinairement utilisés pour traiter les ulcères gastroduodénaux. Lorsque la bactérie H. pylori est la cause des ulcères, ces médicaments sont utilisés en combinaison avec des antibiotiques, tels que la clarithromycine et l’amoxicilline.

Amélioration de la digestion

Amélioration de la digestion

Une indigestion peut guérir sans traitement médicamenteux. Voici quelques changements simples que vous pouvez apporter à votre style de vie et qui peuvent vous aider :

  • la consommation de repas plus légers au cours de la journée ;
  • un régime excluant les aliments épicés et gras susceptibles de causer des brûlures d’estomac ;
  • manger plus lentement et ne pas s’allonger juste après avoir mangé ;
  • l’arrêt du tabagisme ;
  • une perte de l’excès de poids ;
  • une réduction de votre consommation de café, de boissons gazeuses et d’alcool ;
  • du repos ;
  • l’arrêt de la consommation de médicaments irritant les muqueuses stomacales, telles que les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens et l’aspirine ;
  • une réduction du stress par le yoga et des thérapies de relaxation.

Autres articles à lire

Le tapis d’acupression : tout le monde peut en faire ?

Irene

Douleur oculaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Lèpre : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Sclérose systémique (scléroderme) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment avoir une peau jeune longtemps ?

Journal

Gastrite aiguë : définition, cause, symptômes, traitement

Irene