Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Contractions musculaires : définition, cause, symptômes, traitement

Également appelées contractions fasciculaires, ces secousses sont marquées par de petites contractions musculaires.

Les muscles sont composés de fibres, de tissus et de nerfs. Quand un nerf est stimulé ou endommagé, il peut causer des secousses dans les fibres musculaires.

De nombreuses contractions se produisent fréquemment dans le corps, parfois sans être remarquées. Cependant, d’autres types de contractions peuvent indiquer une maladie du système nerveux et doivent être examinées par un médecin.

Causes

Une grande variété de maladies peuvent provoquer ces contractions. En règle générale, les contractions musculaires les plus sévères résultent de causes graves. Les contractions mineures sont liées au mode de vie et sont moins sérieuses.

Les causes fréquentes des contractions musculaires bénignes comprennent :

  • activité physique
  • stress et anxiété
  • caféine et autres stimulants
  • carences nutritionnelles
  • tabagisme
  • irritation des paupières ou de la surface de l’œil
  • réaction à des médicaments, comme les corticostéroïdes, les stimulants et l’œstrogène

Souvent, les contractions causées par ces facteurs se produisent dans les paupières, les mollets ou les pouces. Elles sont relativement communes et disparaissent habituellement au bout de quelques jours.

Il existe aussi des causes de contractions musculaires qui sont moins fréquentes et plus sérieuses. Ces problèmes sont souvent liés au système nerveux et peuvent endommager les nerfs musculaires, provoquant ainsi des contractions. Parmi ces maladies, citons :

  • dystrophie musculaire
  • maladie de Lou Gehrig (maladie rare qui cause la mort des cellules)
  • amyotrophie spinale
  • syndrome d’Isaac (maladie auto-immune attaquant les nerfs)
  • tout traumatisme d’un nerf en contact avec un muscle
  • déperdition ou faiblesse musculaire

Bien que les contractions musculaires ne constituent généralement pas une urgence, elles peuvent être liées à quelques pathologies graves. Prenez rendez-vous chez le médecin si vos contractions deviennent chroniques.

Traitement

Si des soins à domicile n’arrêtent pas vos contractions ou ne les diminuent pas, consultez un médecin car il est possible qu’une maladie sous-jacente soit à leur origine.

Options de traitement à domicile

Habituellement, il n’est pas nécessaire d’utiliser des remèdes maison en cas de contractions musculaires, car elles disparaissent généralement d’elles-mêmes en quelques jours. Cependant, il est possible de les prévenir en suivant un régime alimentaire équilibré, en dormant suffisamment, et gérant son stress et en limitant sa consommation de caféine.

Si vous souffrez de contractions oculaires considérables, utilisez un peu de collyre pour lubrifier vos yeux. Si les contractions durent plus d’une semaine, consultez un médecin.

Diagnostic

Le médecin passera en revue tous vos symptômes pour en déterminer la cause sous-jacente. Il réalisera également un examen physique et prendra note de vos antécédents médicaux. Il vous demandera quelle sont la fréquence et la durée des contractions, quels muscles particuliers sont atteints et probablement si vous souffrez d’autres pathologies ou si vous êtes enceinte.

En fonction de vos symptômes et de son examen clinique, le médecin pourra prescrire des analyses de sang afin de vérifier vos taux d’électrolytes et le fonctionnement de votre thyroïde. Il pourra aussi prescrire une tomodensitométrie (série de radiographies prises à divers angles corporels) ou un électromyogramme (examen qui vérifie la santé des muscles et des nerfs). Une IRM, permettant d’observer le cerveau ou la colonne vertébrale, peut aussi aider au diagnostic.

Pronostic

Si vous souffrez de contractions musculaires chroniques, elles peuvent résulter d’une maladie sous-jacente grave. Une intervention précoce améliore souvent votre pronostic à long terme et vos options de traitement.

Prévention

Il n’existe pas de méthode définitive pour prévenir les contractions musculaires. Cependant, quelques mesures simples peuvent diminuer leur occurrence.

Suivez un régime alimentaire équilibré qui comprend une grande variété de fruits et légumes pour aider à prévenir certaines carences alimentaires liées aux contractions musculaires.

Évitez de consommer des boissons ou des aliments contenant de la caféine, car ils sont susceptibles d’augmenter ou d’encourager les contractions.

Il est bon d’arrêter de fumer, car la nicotine est un léger stimulant qui atteint le système nerveux central.

Si vous prenez un médicament stimulant, comme de l’amphétamine, et développez des contractions, mentionnez-le à votre médecin, qui pourra alors vous prescrire un autre médicament n’ayant pas cet effet secondaire.

Vous pouvez également apprendre à gérer votre stress, par exemple au moyen d’exercices de respiration profonde.

Autres articles à lire

Carences nutritionnelles (malnutrition) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Numération des hématies : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Concussion : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les astuces pour dénicher un parfum moins cher

sophie

Symptômes à surveiller de la maladie de Crohn

Irene

Comment en finir avec les effets néfastes de la position assise ?

administrateur