Abc-families.com
Image default
Vie Pratique

Comment profiter de réductions fiscales ?

Contrairement aux systèmes de déductions qui touchent les revenus, les réductions permettent de faire baisser directement les impôts. Pour en bénéficier, je déclare mes revenus et je signale mes réductions sur ma feuille d’impôt. Mais comment obtenir ces réductions ? Eléments de réponse.

Les impôts m’encouragent si je prévois des travaux d’amélioration énergétique de ma résidence principale. Je pourrais alors bénéficier d’un crédit d’impôt après mes dépenses. A condition qu’elles me servent à améliorer l’isolation thermique de mon logement ou encore à renouveler mes équipements de chauffage. Similairement, les frais d’équipements « en faveur de l’aide à la personne » (les équippements pour personnes âgées ou handicapées) ouvrent droit à un crédit d’impôt.

Le taux appliqué pour le crédit d’impôt change en fonction de mes dépenses et de leur nombre. En effet, si je décide de faire un « bouquet » de travaux – au moins deux actions de rénovation – je bénéficierai aussi d’une diminution d’impôt plus intéressante.

Par ailleurs, si j’ai acheté ou commencé la construction de mon logement entre le mois de mai 2007 et octobre 2011, je peux déduire mes intérêts d’emprunt de mes impôts. Si je suis seul, je peux signaler mes intérêts jusqu’à 3 750 euros, contre 7 500 euros pour un couple.

L’investissement locatif, enfin, est à la mode dans les services fiscaux : en vertu du dispositif Duflot, je peux réduire mes impôts si j’effectue un investissement immobilier locatif avant le 31 décembre 2016, et si je loue le logement en question au moins 9 ans. Toutefois, ce dispositif Duflot devrait être altéré par le projet de loi de finances pour l’année 2015.

Les dons permettent de réduire mes impôts

Restos du Coeur, Secours Catholique, Secours Populaire, Croix-Rouge… Ces associations me permettent de payer moins d’impôt ! Si je fais un don aux organismes d’aide aux personnes en difficulté, j’aurai droit à une réduction d’impôt égale à :

  • 75% de la partie de ces sommes allant jusqu’à 526 euros,
  • 66% pour la partie de ces sommes au-delà de 526 euros, dans la limite de 20 % de mon revenu imposable.

Si j’aide une association philanthropique ou caritative ou mon parti politique préféré (c’est-à-dire une « oeuvre d’intérêt général ou d’utilité publique« ), je bénéficierai d’une réduction égale à 66% de mes dons (dans la limite de 20 % de mon revenu imposable).

Je peux réduire mes impôts en fonction de ma situation familiale

Je peux économiser sur mes impôts la moitié des frais de gardes de mes jeunes enfants de moins de 6 ans ! Je bénéficie de cette réduction si je paye une crèche ou une assistante maternelle à qui j’amène mon enfant. Le montant qui ouvre droit à cet avantage fiscal est plafonné à 2 300 euros (par enfant, par an).

Si je suis employeur d’une personne qui se déplace à mon domicile pour s’occuper de mes enfants (ou pour faire autre chose, par exemple entretenir mon jardin, donner des cours particuliers…), la règle est la même. Seule différence : les sommes prises en compte peuvent aller jusqu’à 12 000 euros, et ce plafond est augmenté de 1 500 euros par enfant à charge et par membre du foyer âgé de plus de 65 ans. A noter : j’ai droit à un plafond de base de 15 000 euros pour la première année.

Après les petits enfants à garder, les adolescents qui commencent leurs études ! Je bénéficierai d’une réduction fiscale pour mes jeunes de moins de 18 ans à charge qui font des études secondaires ou supérieures. La somme en moins s’élève à 61 euros par enfant qui étudie en premier cycle, 153 euros au lycée et 183 euros dans l’enseignement supérieur.

Réduire mes impôts tout en aidant les entreprises

En prenant des parts au capital d’une entreprise, je peux bénéficier d’une réduction fiscale tout en soutenant l’économie. Cette souscription peut concerner trois types d’entreprise.

  • Des petites entreprises en phase d’amorçage, de démarrage ou d’expansion ou de PME non cotées,
  • Des Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI),
  • Des Sociétés de Financement d’oeuvres Cinématographiques ou Audiovisuelles (SOFICA).

Autres articles à lire

Compte pénibilité, de quoi s’agit-il ?

Irene

Comment fonctionne une complémentaire retraite ?

Irene

Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), comment ça marche ?

Irene

Installer un poêle à bois : quels prix et quels avantages ?

Irene

Propriétaire : dans quels cas puis-je résilier le bail étudiant ?

Irene

Résidence principale, résidence secondaire : quelles différences ?

Irene