Image default
Non classé

L’affaire des couveuses au Koweït

À la date du 14 octobre 1990, une jeune femme koweïtienne dénommée « Nayirah » a témoigné devant la commission du Congrès des Etats-Unis, avec les larmes aux yeux, que les soldats américains ont tirés sur les bébés des couveuses dans l’hôpital où sa sœur aînée avait accouché.

Ensuite, elle a aussi ajouté que les Irakiens avaient tout détruit : ils ont vidé les supermarchés, les pharmacies, les usines, ils ont cambriolé les maisons et ils ont torturé des gens. L’événement a été retransmis rapidement par les télévisions du monde entier et il a beaucoup ému l’opinion publique internationale. Mais qu’en est-il de la véracité de ce témoignage ?

La relation entre la guerre du Golfe et le témoignage de Nayirah

À titre de rappel, la guerre du Golfe a débuté en août 1990, suite à l’invasion du Koweït par l’Irak. L’attaque a été commandée par l’Organisation des Nations Unies et elle incitait les Etats-Unis et plusieurs pays occidentaux à mener une offensive contre l’Irak. Cette invasion provoquait aussi l’exil de 400 000 Koweïtiens et le gouvernement irakien a pris en otage des centaines de ressortissants occidentaux.

C’est à cette époque que Nayirah a fait son témoignage et qu’elle a attesté les atrocités commises par les Irakiens au Koweït. Cela a beaucoup bouleversé le monde entier et contribuait même à influencer les grandes puissances en faveur d’un conflit contre l’Irak.

Le scandale du faux témoignage

Cependant, de nombreux journalistes américains ont pu déceler dès mars 1991 que le témoignage de Nayirah ne correspondait pas à la réalité. Il est vrai que des patients et des nouveau-nés étaient morts à cette époque-là à l’hôpital dU Koweït, mais ce n’était pas à cause des exactions irakiennes. Ils étaient morts car le personnel médical s’était enfui.

Pire encore, les journalistes ont aussi découvert que la jeune femme n’était pas une infirmière lambda. C’était en fait la fille de l’ambassadeur du Koweït à Washington et elle voulait répandre un scandale pour favoriser l’entrée en guerre des Occidentaux.

Une fois de plus, il y a lieu de confirmer que la campagne a été en faveur d’une intervention internationale en Irak et elle a été commandée par l’association Citizen for a free Kuwait à la compagnie de relations publiques Hill & Knowlton. D’où il s’agit d’un faux témoignage.

Related posts

Un beau cadeau pour montrer son amour à son père.

administrateur

Comment choisir une plaque funéraire ?

Irene

Nature guérisseuse, l’évènement à ne pas rater pour cette année

Irene