Abc-families.com
Image default
Commerce et Economie

Quel futur pour l’économie de la France post COVID-19

Alors que l’on entend que des informations négatives sur le futur de l’économie française depuis plusieurs semaines, Bercy vient d’annoncer que la croissance devrait faire un grand bond, dès 2021, en reprenant 8 % de PIB. Comment cela s’explique-t-il ?

Les marchés se portent déjà mieux

Depuis près d’un mois, l’indice CAC 40 montre des signes de retour à la normale. Cela fait suite à une reprise au préalable des bourses américaines, où les CFD sur les divers indices avaient permis un retour de la croissance et booster les marchés financiers internationaux. Les CFD (contract for difference) sont en général de bons indicateurs sur l’économie future, puisqu’ils démontrent la confiance des investisseurs sur les différents marchés. Pour mieux en comprendre le fonctionnement, lis ça.

Une période trouble plus courte que prévue

La France, selon la majorité des acteurs économiques, devrait être un des pays les plus touchés par les effets secondaires de la crise sanitaire, au niveau de son économie. Mais les personnes responsables dans le gouvernement croient qu’il pourrait y avoir une embellie dès le début de l’année 2021. Celle-ci serait, en quelque sorte, la suite logique du processus entamé en mi- année et qui a permis un retour de la croissance immédiat, après la période de confinement.

Ce qui surprend le plus dans l’annonce de Bercy, c’est le pourcentage attendu. En effet, un rebond de 8 % du PIB représente des chiffres importants. Malgré tout, cela ne serait pas suffisant pour permettre à l’économie française de retrouver sa vigueur de 2019, alors qu’elle demeurerait plus basse de près de 4 %. Le ministère des Finances a aussi indiqué que ce pourcentage en hausse n’inclue pas les effets du plan de relance à venir. On peut donc imaginer une reprise encore plus forte si tout se passe bien.

Trop optimiste ?

Le FMI et la Banque de France sont légèrement moins optimistes que Bercy. En effet, le premier envisage un rebond de 7,3 % alors que la Banque est encore plus timide à un taux de 7 %. Mais le Ministère est convaincu que la demande intérieure sera très forte et que les ménages, encouragés à le faire, se remettront à consommer. Pour justifier cette vision, Bercy rappelle les différentes mesures prises par le gouvernement, durant la période de confinement, afin de conserver le pouvoir d’achat des Français.

En revanche, les investissements ne devraient pas retrouver leur niveau de 2019 dans un futur rapproché. Trop d’incertitudes planent encore sur l’économie. Malgré tout, le montant total d’investissement devrait augmenter de 20 %.

Autres articles à lire

Bijouterie fantaisie en ligne, accessoires et sacs à main : quelle boutique choisir ?

administrateur

Comment gérer son argent et le bien placer ?

Irene

Comment faire tshirt à votre image ?

administrateur

Les risques des grossistes de vêtements dans l’e-commerce en ligne

Irene

Combien de montres devrait-il avoir un homme qui suit les tendances de la mode

Claude

Sac à main en paille, autant des avantages à connaître

Irene