Abc-families.com
Image default
Famille Top

Pourquoi réunir sa famille sous le sapin de Noël ?

La période des fêtes de fin d’année est notre bulle d’air et nous offre le temps de penser à nous et à nos proches. C’est une phase de remise en question et le moment idéal pour renouer les liens. Il n’est en effet jamais trop tard pour repartir sur de nouvelles bases.

Pourquoi on s’éloigne ?

En cette période de fin d’année, avec l’arrivée des fêtes, c’est le moment idéal pour renouer les liens avec nos proches. Mais qu’est-ce qui nous éloigne, pourquoi le silence qui s’installe devient de plus en plus difficile à briser ? Les aléas de la vie ne sont que trop nombreux.

  • Souvent surchargé par notre rythme de vie, on ne prend plus le temps de prendre des nouvelles de nos proches, c’est déjà à peine si on prend le temps de savoir comment nous allons nous-mêmes.
  • On ne peut juste plus supporter les manies de Tante Jeanne, un rien nous énerve et nous rend chèvre, on l’a prise en grippe.
  • Conflits et malentendus se sont accumulés, et le courage nous manque, l’idée de se lancer dans une discussion qui parait d’avance pénible et houleuse nous rebute. Bref, nous n’avons simplement ni le temps, ni l’envie de devoir gérer ça pour l’instant.

Toutes ces circonstances ne font que rendre la possibilité d’un rapprochement encore plus difficile et plus le temps passe, moins la situation s’arrange.

Noël c’est le partage

Noël est associé à l’idée de partage, c’est la fin d’un cycle, une envie de se retrouver, de passer un bon moment et de laisser ses soucis de côté. C’est un des rares moments de l’année où toute la famille est réunie, il faut donc en profiter.

Profondément inscrite dans nos gênes et notre culture, c’est une fête familiale. Il semble donc couler de source que nous la fêtions en compagnie de notre famille ou de toute personne considérée comme telle. C’est une manière de reprendre contact, de tenter une approche.  A l’occasion de Noël, la démarche est facilitée, s’il y a un moment où l’on s’attend à voir les membres de notre famille et à se rapprocher c’est bien ce jour-là.

Lorsque l’on parle de renouer, il ne faut pas entendre par là qu’il faille régler les conflits et débattre de ce qui vous a éloigné, en fonction des personnalités et caractères, la confrontation n’est pas toujours la solution. Vous pouvez bien sûr le faire si vous le désirez, mais ce n’est pas une obligation. Renouer peut également se faire sans qu’il y ait eu conflit préalable, mais simplement parce qu’on s’est perdu de vue. Les fêtes de fin d’année sont également le moyen de prévoir des activités de groupe pour l’avenir, un moyen d’empêcher de répéter l’histoire et de s’éloigner à nouveau pour ne se retrouver qu’au Noël suivant.

Pourquoi est-ce plus facile à Noël ?

La magie associée à cette fête nous enivre et nous met dans une humeur positive. On est donc plus apte à renouer, à lier contact et à désirer être acteur de ce qui nous arrive de positif dans la vie.

On ne se nourrit pas que de foie gras, on se nourrit de l’intérieur, on s’enrichit de notre contact avec l’autre, on communique et bien souvent on rit. De plus, c’est souvent en étant mis en contact avec l’autre qu’on réalise que ce qui nous a peut-être éloignés hier ne s’avère être que poussière et détail aujourd’hui.

On peut donc dire que cette fête nous aide à communiquer et on le sait, dans toute relation la communication est primordiale. Elle rapproche, soude les liens et instaure une relation de confiance. Le problème de la distance est d’ailleurs souvent d’abord un problème de communication.
Noël nous place donc dans une meilleure optique, une optique qui nous fait du bien, une optique qui nous rapproche.

Abordez donc votre Noël de façon positive, rapprochez-vous des membres de votre famille et n’oubliez pas que leurs défauts sont aussi ce qui les rend attachants et que c’est ce pour quoi vous les appréciez.

Autres articles à lire

tout ce que la cuisine apprend aux enfants

adrien

Comment organiser ses funérailles de son vivant ?

administrateur

Ados en confinement : entre détresse et soulagement

adrien

En Tunisie, devoir de sépulture et droit à la sédition au cœur de la pandémie

adrien

La petite cuisine des formes conviviales en confinement

adrien

Les ados face aux écrans

adrien