Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Effet du VIH sur le corps : définition, cause, symptômes, traitement

Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) infecte les cellules du système immunitaire. En particulier, le VIH attaque et détruit les lymphocytes T auxiliaires, ou cellules T, qui sont essentiels au système immunitaire et à la réponse immunitaire. (Ces cellules sont également appelées lymphocytes T CD4+ car le VIH utilise la protéine CD4, présente sur la surface de la cellule, pour s’attacher à la cellule et se frayer un chemin à l’intérieur de celle-ci.) Chaque jour, le corps produit des millions de cellules T CD4+ pour contribuer à une bonne immunité, et combattre les virus et les germes envahissants. Une fois que le VIH est dans votre corps, il peut se copier à l’infini, augmentant ainsi son potentiel de tuer des cellules T CD4+. Rapidement, les cellules infectées seront plus nombreuses que les cellules T saines.

Plus le nombre de cellules T CD4+ d’une personne diminue, plus la personne devient susceptible d’attraper des virus ou des infections qu’un corps sain pourrait combattre plus facilement. Aux stades initiaux de l’infection, le déclin du nombre de cellules T est progressif. Les premiers mois et premières années après la contraction de l’infection, le nombre de cellules T reste relativement normal ; la diminution est moindre. C’est lorsque le nombre des cellules T commence à chuter que les patients séropositifs remarquent des symptômes supplémentaires de l’infection.

Les quatre stades du VIH

Une infection par le VIH est typiquement divisée en quatre stades : la phase aiguë de primo-infection, la phase d’infection chronique asymptomatique ou période de latence, la phase d’infection symptomatique et enfin le sida déclaré.

Phase aiguë de primo-infection

Pendant les premières semaines suivant la contraction du VIH, 70 pour cent des gens auront des symptômes similaires à ceux de la grippe ; les signes les plus courants d’une infection par le VIH sont les suivants : fièvre, maux de tête, estomac dérangé, courbatures musculaires. Un diagnostic positif à ce stade, mais de nombreuses personnes n’associeront pas leurs symptômes à une infection par le VIH, car ils ne savent pas qu’ils ont contracté le virus.

Pendant la phase aiguë de primo-infection, les cellules infectées par le VIH circulent dans le système sanguin. La réponse de votre corps se traduit par la production d’anticorps anti-VIH et de lymphocytes T suppresseurs (cellules T capables de détruire les virus ou bactéries intrusifs). Entre deux et quatre semaines après l’infection, le système immunitaire attaque le VIH avec ces anticorps et cellules T suppressives. Le niveau de VIH dans le sang sera réduit de manière significative et le nombre de cellules T CD4+ remontera légèrement.

Période de latence ou phase d’infection chronique asymptomatique

Le second stade d’une infection par le VIH dure 10 ans. Pendant cette phase, les séropositifs vivent presque normalement et mènent une vie sans souffrir des symptômes car aucune complication ou aucun symtôme supplémentaire ne s’est manifesté. Le niveau de VIH dans le sang deviendra très faible et possiblement même difficile à détecter. Toutefois, les séropositifs sont toujours infectés et peuvent se transmettre le virus pendant cette phase.

Bien qu’il ne soit présent dans votre sang qu’en petite quantité, le VIH est très actif dans le système lymphatique de votre corps. Votre médecin pourra vous suggérer de commencer un traitement dès que le diagnostic est confirmé. Il se peut que vous subissiez des effets secondaires en conséquence des médicaments pendant cette phase du traitement. Si vous préférez ne pas prendre de médicaments, votre médecin pourra néanmoins vous examiner régulièrement pendant la période de latence pour suivre l’évolution du virus.

Phase d’infection symptomatique

Avec le temps, le VIH détruira votre système immunitaire. Lorsque la charge virale d’une personne (mesure du nombre de cellules dans votre sang qui sont infectées par le VIH) commence à chuter pour atteindre des niveaux bas et très bas, cela indique que le système immunitaire se détériore ; la maladie passe à un stade plus avancé. Si cela n’est pas déjà fait, beaucoup de patients commencent un traitement à ce stade, en prenant des médicaments antirétroviraux.

Si le traitement anti-VIH ne fonctionne pas ou si une personne préfère ne pas prendre de traitement, le système immunitaire commencera à se détériorer plus rapidement. D’abord, les personnes séropositives constateront de légers symptômes (fièvre, maux de tête et fatigue), mais au fur et à mesure que la maladie évolue, le système immunitaire s’affaiblira et les symptômes empireront. Les symptômes de l’infection par le VIH à un stade ultérieur incluent une perte rapide de poids, une perte de la mémoire, de la fièvre récurrente et de la diarhée pendant plus d’une semaine. Pendant cette période, les infections opportunistes sont de plus en plus courantes. Ces infections ne seraient pas un problème chez une personne dont le système immunitaire fonctionne correctement, mais chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, elles peuvent devenir très préoccupantes. Les infections sont traitées, mais la progression de la maladie ne peut pas être interrompue.

Le sida déclaré

À la dernière phase du VIH, le système immunitaire est gravement affaibli. Les infections deviennent de pire en pire. Le nombre de cellules T CD4+ chute de manière spectaculaire et la charge virale augmente considérablement. Lorsque le nombre de cellules T CD4+ d’une personne chute en-dessous de 200 cellules par millimètre cube de sang, on peut affirmer que la maladie a atteint le dernier stade du VIH (comme pour la tuberculose, le cancer et la pneumonie) ; on parle alors de syndrome d’immunodéficience acquis (sida). (Le critère de diagnostic du sida varie d’un pays à l’autre. Aux États-Unis, c’est la norme.) Lorsque le VIH se transforme en sida, une personne est plus susceptible de mourir. Certains patients ne vivront que quelques mois après avoir atteint le quatrième stade du VIH, d’autres plusieurs années. Grâce aux progrés réalisés dans le domaine des médicaments, l’espérance de vie des sidéens augmente.

Autres articles à lire

Comment utiliser les huiles de CBD ?

administrateur

La cryolipolyse pour vaincre le surpoids

sophie

Aspirateur point noir : un appareil efficace et sans danger

Irene

Des produits de beauté bons pour la planète!

Web Reporter

Insuffisance cardiaque : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le phosphore dans votre régime alimentaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene