Abc-families.com
Image default
Maison et Jardin

Comment ramoner sa cheminée?

Ramoner sa cheminée périodiquement est un geste indispensable pour le maintenir en bon état toute l’année. Il s’agit même d’une obligation légale qui s’impose à tout occupant d’une maison. Pour plus de sécurité, nous vous recommandons les services d’un ramoneur professionnel. Néanmoins, si vous êtes un bon bricoleur, vous pouvez réaliser vous-même le nettoyage de votre cheminée en suivant les étapes suivantes.

Le ramonage d’un conduit de cheminée

Avant de procéder au ramonage mécanique vous devez prendre toutes les précautions nécessaires pour garantir votre sécurité et pour éviter de salir les alentours. Tout d’abord, éteignez le feu de votre cheminée et vider le cendrier s’il y en a. Ensuite, enlever tous les accessoires qui se trouvent dans le foyer, tel que les chenets, la plaque en fonte et le déflecteur de fumée. Il est aussi conseillé de mettre une bâche sous le conduit de cheminée ou devant le foyer pour éviter que les débris et les suies ne tombent directement sur le sol. De même, posez un récipient comme une bassine ou un grand sac poubelle sous le conduit.

Une fois toutes les mesures de précaution respectées, vous pouvez passer au nettoyage. En général, le ramonage de cheminée nécessite l’utilisation d’un outil spécial appelé « hérisson ». C’est une sorte de brosse facile à utiliser et munie d’une perche. Introduisez donc votre hérisson dans le conduit de cheminée. Vous pouvez le faire depuis le haut de la cheminée ou par le bas. Mais peu importe la manière dont vous procédez, assurez-vous de bien gratter toutes les saletés dans votre conduit surtout au niveau des endroits bouchonnés. Répétez l’opération plusieurs fois s’il le faut en faisant le va-et-vient.

Puis, grattez les parois de fonte à l’aide d’une brosse ou d’un goupillon. Videz ensuite le récipient puis aspirez les débris de suie avec beaucoup de soins. Vous pouvez aussi nettoyer la grille de cheminée puis réajuster la couronne ou le chapeau de votre cheminée. Enfin, terminez l’opération en nettoyant la vitre.

Le ramonage d’un conduit de poêle

Sachez que le ramonage ne concerne pas uniquement les conduits de cheminée. En effet, le règlement exige le ramonage des conduits de chaudière et de poêle. D’ailleurs, la méthode de nettoyage est la même que celle appliquée pour le ramonage de conduit de cheminée. Après avoir éliminé tous les dépôts de suie dans votre conduit de poêle, vous devez également récupérer le bistre qui se trouve dans le poêle ou dans le fond du premier coude derrière votre appareil.

Faire appel à un professionnel

Comme vous l’avez constaté, le ramonage nécessite des mains habiles et des outils spécifiques. Si vous ne les disposez pas, il vaut mieux recourir aux services d’un ramoneur professionnel et qualifié comme https://www.ramoneur-67.fr/ qui est situé dans le Bas Rhin. En plus, son intervention sera de bonne qualité et de courte durée. En tout cas, assurez-vous qu’il fasse partie de l’organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment. Enfin, sachez qu’à la fin des travaux, vous aurez droit à un certificat de ramonage qui pourrait vous servir en cas de sinistre.

Toutefois, si vous procédez vous-même aux travaux, vous ne bénéficierez pas d’un tel certificat. En plus, il arrive que des produits chimiques pour ramonages soient vendus sur le marché et sont même accompagnés de certificat. Cependant, sachez que ce certificat n’est pas opposable à votre assureur en cas d’incendie. Seul un certificat de ramonage délivré par un professionnel vous sera une garantie d’indemnisation efficace en cas d’incendie.

Autres articles à lire

Comment bien choisir le lit de bébé ?

Laurent

Des poules dans le jardin, la tendance bio !

Journal

Les avantages de la maison d’architecte

sophie

Choisir le bon plombier et éviter les erreurs

Irene

Acheter une nouvelle chaudière, les questions à se poser avant

Irene

Comment protéger son jardin contre la grêle

Journal