Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Gastrite aiguë : définition, cause, symptômes, traitement

Une gastrite aiguë est une inflammation soudaine ou un gonflement de la muqueuse de l’estomac. Elle provoque des douleurs sévères et persistantes. Heureusement, les douleurs ne durent généralement pas longtemps.

Causes

Une gastrite aiguë est la conséquence d’un endommagement ou d’un affaiblissement de la muqueuse de votre estomac. Lorsque la muqueuse de l’estomac est ainsi endommagée ou affaiblie, les acides gastriques peuvent irriter plus facilement l’estomac. De nombreuses causes peuvent entraîner cela. Les Instituts nationaux de la santé (NIH) des États-Unis ont dressé une liste des causes de gastrite aiguë :

  • médicaments tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les corticostéroïdes. Ils sont la cause la plus courante de gastrite aiguë.
  • infections bactériennes telles que l’Helicobacter pylori. Entre 20 et 50 pour cent des cas de gastrite aiguë aux États-Unis sont causés par l’Helicobacter pylori.
  • consommation excessive d’alcool

Autres causes moins courantes :

  • infections virales
  • stress extrême
  • troubles auto-immunes, pouvant entraîner l’attaque de la muqueuse de l’estomac par le système immunitaire
  • maladies digestives et troubles digestifs comme la maladie de Crohn
  • reflux de bile
  • usage de cocaïne
  • ingestion de substances corrosives comme du poison
  • chirurgie
  • insuffisance rénale
  • mise sous respiration artificielle (NIH, 2011)

Risques

Les facteurs augmentant vos risques de gastrite aiguë sont notamment les suivants :

  • usage d’AINS et de corticostéroïdes
  • consommation d’une quantité excessive d’alcool
  • intervention chirurgicale majeure
  • insuffisance rénale
  • défaillance hépatique
  • insuffisance respiratoire

Symptômes

Certaines personnes ayant une gastrite aiguë ne présentent aucun symptôme. D’autres personnes peuvent avoir des symptômes intermédiaires à sévères. Symptômes courants :

  • perte d’appétit
  • indigestion
  • selles noires
  • nausées
  • vomissements
  • vomissements contenant du sang ou ayant l’apparence de grains de café usagés
  • douleur dans la partie supérieure de l’abdomen
  • sensation de satiété dans la partie supérieure de l’abdomen après avoir mangé

Certains symptômes associés à la gastrite aiguë sont également apparents dans le cas d’autres pathologies. Il peut être difficile de confirmer un diagnostic de gastrite aiguë sans parler à un médecin.

Diagnostic

Divers tests peuvent être utilisés pour diagnostiquer une gastrite aiguë. Généralement, votre médecin vous posera des questions précises pour comprendre vos symptômes. Il pourra également prescrire des examens pour confirmer son diagnostic, notamment les tests suivants :

  • numération globulaire pour vérifier votre état de santé général
  • analyses de sang, épreuve respiratoire ou test de salive pour détecter la présence éventuelle d’H. pylori
  • cultures de selles en vue détecter la présence éventuelle de sang
  • œsophagogastroduodénoscopie pour observer la muqueuse de l’estomac au moyen d’une petite caméra. Cette procédure est également appelée endoscopie.
  • biopsie des tissus gastriques pour prélever une petite partie de tissu de l’estomac en vue d’une analyse
  • radiographie du système digestif pour détecter tout problème structurel éventuel

Traitement

Certains cas de gastrite aiguë disparaissent sans traitement. Toutefois, de nombreuses personnes ont quand même besoin d’un traitement. Celui-ci dépendra de la cause de la douleur. Options possibles :

Traitements médicamenteux

Pour traiter la gastrite, il est possible d’avoir recours à des médicaments sur ordonnance ou en vente libre. Souvent, les médecins recommandent une combinaison de médicaments, comprenant notamment :

  • des antiacides : Le Pepto-Bismol (sous-salicylate de bismuth) et le lait de magnésia peuvent être utilisés pour neutraliser l’acide dans l’estomac.
  • des antagonistes des récepteurs H2 : Pepcid et Tagamet réduisent la production d’acide dans l’estomac.
  • des inhibiteurs de la pompe à protons : Prilosec et Pepcid inhibent la production d’acide dans l’estomac.

Les antibiotiques sont nécessaires uniquement si vous avez une infection bactérienne, comme une infection par H. pylori.

Votre médecin peut également vous recommander d’arrêter de prendre des AINS ou des corticostéroïdes pour voir si cela peut apaiser vos symptômes. Cependant, ne décidez pas d’arrêter ces médicaments sans en parler d’abord avec votre médecin.

Soins à domicile

Des changements dans votre vie de tous les jours peuvent aussi contribuer à réduire vos symptômes de gastrite aiguë. Essayez :

  • d’éviter ou de limiter la consommation d’alcool
  • d’éviter les aliments épicés, frits ou acides
  • de manger des petits repas fréquents plutôt que les trois repas habituels
  • de réduire votre stress

AlternativeTraitements

Alternatives

Selon une étude publiée dans la revue The Original Internist, certaines plantes permettent de réparer le système digestif lorsque vous avez des problèmes à ce niveau. Elles peuvent également tuer la bactérie H. pylori. Exemples de plantes utilisées pour traiter la gastrite aiguë :

  • l’orme rouge
  • la myrrhe
  • la berbérine
  • la racine de réglisse
  • indigo sauvage
  • clou de girofle
  • mahonia aquifolium

Si vous souhaitez utiliser des plantes pour traiter votre gastrite aiguë, parlez-en d’abord à votre médecin. Il se peut que certaines plantes aient des effets sur des médicaments. Votre médecin doit aussi connaître tous les compléments alimentaires que vous prenez, le cas échéant. (Oliver, 2009)

Pronostic

Vos perspectives de récupération après la gastrite aiguë dépendent de la cause sous-jacente. Cette maladie disparaît généralement rapidement avec un traitement. Cependant, il arrive que le traitement ne donne pas les résultats escomptés ; dans ce cas, la gastrite aiguë peut devenir chronique (à long terme).

Une gastrite aiguë peut augmenter votre risque de développer un cancer gastrique. Elle peut également accroître votre risque de contracter un lymphome du tissu lymphoïde associé aux muqueuses (MALT).

Prévention

Vous pouvez réduire ce risque en suivant quelques conseils simples :

  • Lavez-vous les mains au savon et à l’eau régulièrement et avant les repas. Ceci peut réduire votre risque d’infection à l’H. pylori.
  • Cuisez complètement les aliments. Le risque d’infection en est ainsi réduit.
  • Évitez de boire de l’alcool ou limitez votre consommation de boissons alcoolisées.
  • Évitez de prendre des AINS ou n’en prenez que de manière ponctuelle.

Autres articles à lire

3 bonnes raisons de faire appel à un sophrologue à Toulouse

administrateur

Douleur de la cage thoracique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Bosses à la paupière : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Quel est le meilleur thermomètre pour enfant ?

Irene

Les astuces pour dénicher un parfum moins cher

sophie

Lymphangite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene