Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Hernie fémorale : définition, cause, symptômes, traitement

Une hernie fémorale est un gonflement situé à proximité de l’aine et de la cuisse qui apparaît lorsqu’une petite partie de l’intestin traverse la paroi du canal fémoral. Le canal fémoral comprend l’artère fémorale, de petites veines et des nerfs. Il est situé juste en dessous du ligament inguinal dans l’aine.

La hernie fémorale est également appelée hernie crurale.

Les femmes présentent trois fois plus de risques que les hommes d’être affectées d’une hernie fémorale selon les études publiées dans l’American Family Physician. Toutefois, les hernies fémorales ne sont dans l’ensemble pas courantes. Seul 4 % des hernies chez les adultes aux États-Unis sont des hernies fémorales (Bax, Sheppard, & Crass, 1999).

Causes

La cause des hernies fémorales et des autres hernies n’est pas connue la plupart du temps. Il est possible de naître avec une faiblesse au niveau de la zone du canal fémoral ou de développer cette faiblesse avec le temps.

Les efforts intenses peuvent contribuer à l’affaiblissement des parois musculaires. Les facteurs susceptibles d’entraîner un surmenage incluent :

  • l’accouchement
  • la constipation
  • le fait de soulever des objets lourds
  • une surcharge pondérale
  • des difficultés à uriner en raison d’une hypertrophie de la prostate
  • une toux chronique

Symptômes

Dans certains cas, il est possible de ne pas s’apercevoir de la présence d’une hernie fémorale. Les hernies de petite taille ou de taille modérée ne causent généralement aucun symptôme. Bien souvent, le sujet ne distingue même pas le gonflement dans le cas d’une petite hernie fémorale.

Les hernies de grande taille peuvent être plus visibles et provoquer certaines gênes. Un gonflement peut être perceptible dans la région de l’aine à proximité de la cuisse. Le gonflement peut s’aggraver et causer des douleurs au moment de se lever, de porter des objets lourds ou d’exercer un effort dans n’importe quelle circonstance. Une douleur à la hanche peut aussi être un symptôme de la hernie fémorale en raison de son emplacement.

Des symptômes graves peuvent indiquer qu’une hernie fémorale obstrue les intestins. Dans ce cas de figure, le flux sanguin vers les intestins peut être interrompu. Il s’agit d’une condition très grave appelée strangulation. La strangulation entraîne la mort des tissus de l’intestin, ce qui peut conduire au décès. Les symptômes de la hernie peuvent inclure des douleurs à l’estomac, des nausées et des vomissements. Il sera nécessaire de consulter un médecin en cas de manifestation de ces symptômes. Les traitements d’urgence peuvent soigner la hernie et éviter le décès.

Diagnostic

Le médecin procédera à un examen physique en palpant doucement la région affectée afin de déterminer l’éventuelle présence d’une hernie fémorale. Très souvent, le gonflement peut être senti au toucher. Une échographie de la région abdominale et de l’aine peut permettre de confirmer le diagnostic. Les différentes techniques d’imagerie peuvent mettre en évidence l’orifice présent dans la paroi musculaire ainsi que la protubérance de tissus.

Traitement

Les hernies fémorales de petite taille et asymptomatiques peuvent ne pas nécessiter de traitement particulier. Le médecin pourra surveiller la maladie jusqu’à ce que les symptômes évoluent. Les hernies fémorales de taille moyenne à grande nécessitent une réparation chirurgicale, en particulier si elles sont douloureuses.

La réparation chirurgicale se déroule sous anesthésie générale. Le patient est donc endormi pour les besoins de la procédure et ne ressent aucune douleur. La réparation de la hernie fémorale peut être réalisée soit de façon ouverte, soit au moyen d’une laparoscopie. Une réparation ouverte nécessite une incision plus importante et un temps de rétablissement plus long. La chirurgie laparoscopique nécessite trois à quatre petites incisions qui limiteront la perte de sang. Le type de chirurgie retenu dépend de la spécialisation du chirurgien, du type de hernie, des anesthésiques (analgésiques), du temps de rétablissement prévu et du coût de l’opération. Par exemple, la chirurgie laparoscopique implique une douleur et des cicatrices moindres que la chirurgie ouverte, ainsi qu’un temps plus court de cicatrisation. Toutefois, elle coûte plus cher que la procédure de chirurgie ouverte.

Le chirurgien pratiquera une incision au niveau de la région de l’aine afin d’avoir accès à la hernie. L’intestin ou les autres tissus ressortant de la zone fémorale sont remis en place. Le médecin refermera l’orifice en le recousant, et il pourra le consolider avec un petit filet. Le filet renforce la paroi du canal. Certaines procédures appelées  » réparations sans tension  » sont mini-invasives et ne nécessitent pas d’anesthésie générale (Bax, Sheppard, & Crass, 1999).

Pronostic

Les hernies fémorales ne sont généralement pas des maladies susceptibles d’entraîner le décès.

Une strangulation de la hernie peut toutefois être mortelle et doit être traitée chirurgicalement en urgence. La réparation en elle-même est extrêmement sûre et comporte peu de risques.

Les rechutes dans le cas d’une hernie fémorale sont très peu probables selon le National Institutes of Health. Seulement 3 % des patients ayant été affectés d’une hernie fémorale en développent une autre ultérieurement (NIH, 2011).

Autres articles à lire

Paludisme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Des footballeurs qui ont eu des greffes de cheveux

Laurent

Les fleurs de CBD et Jack Herer

administrateur

Concussion : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La cryolipolyse pour vaincre le surpoids

sophie

Test de Papanicolaou : définition, cause, symptômes, traitement

Irene