Image default
Art et Culture

La véritable histoire de Marc-Arthur Kohn

La véritable histoire de Marc-Arthur Kohn
5 (100%) 1 vote[s]

Aujourd’hui installée Avenue Matignon dans le Triangle d’Or parisien, la Maison Marc-Arthur Kohn est une figure du monde culturel. Adresse cotée pour les amateurs d’art, elle jouit d’un emplacement privilégié dans la capitale pour déployer son rayonnement à la fois artistique et économique. Tour d’horizon.

Marc-Arthur Kohn, le fondateur

Le jeune Marc-Arthur Kohn grandit à Paris. Élevé par des parents qui lui transmettent leur amour de l’art en général, le futur commissaire-priseur y voit déjà une perspective d’avenir. Une première étape parisienne le conduit en effet à l’École du Louvre, dont il sortira major de sa promotion. Une alternative s’offre alors à lui : un poste prestigieux de conservateur de musée se présente, mais le jeune homme fraîchement diplômé choisit finalement de s’orienter vers la non moins brillante profession de commissaire-priseur. Et c’est par un coup du sort qu’il est désigné pour s’installer en région Rhône-Alpes, à Bourg-en-Bresse.

Retour aux sources

Marc-Arthur Kohn dzcouvre alors Bourg-en-Bresse, où il ouvre la première enseigne de sa maison en 1974. Cette première adresse où le nouveau commissaire-priseur pose les fondements de sa carrière fonctionnera entre la France et la Suisse jusqu’en 1993, année qui marquera un tournant décisif pour Marc-Arthur Kohn.

Le couronnement du Triangle d’Or

Marc-Arthur Kohn s’installe définitivement à Paris en 1994, et installe son enseigne au 24 Avenue Matignon, dans le très huppé 8ème arrondissement. L’emplacement est stratégique : en effet, c’est le centre culturel par excellence de la capitale. Un nouvel élan contribue à l’essor de la Maison Marc-Arthur Kohn : à deux pas, se trouve le palace Hôtel Le Bristol, avec lequel le commissaire-priseur entame une relation privilégiée. C’est à partir de cette célèbre adresse que Marc-Arthur Kohn développe son réseau, plus précisément depuis le salon historique Castellane. C’est dans ce décor richement orné de boiseries, tissus fleuris et lustres en cristal, que le commissaire-priseur va à la rencontre des collectionneurs et expose les œuvres d’art destinées à la vente aux enchères.

L’impressionnisme, une dominante majeure

Marc-Arthur Kohn est membre du Comité Utrillo-Valadon, de l’Association Maurice-Utrillo. Peintre d’inspiration impressionniste né à la fin du 19ème siècle, Maurice Utrillo est parfois associé à deux autres artistes de son époque : André Utter (à la fois son ami et beau-père !) et Suzanne Valadon (sa mère), sous le nom de la « triade maudite » ! Après sa mort en 1955, son épouse Lucie Utrillo-Valore fondera une association destinée à promouvoir la peinture impressionniste, qu’elle baptisera du nom de son défunt mari. Aujourd’hui dirigée par Michel Pittiglio, l’association organise des expositions internationales tout en continuant de rechercher les tableaux de Maurice Utrillo et de Suzanne Valadon. Il était donc bien naturel que Marc-Arthur Kohn en soit membre !

Traditionnel et précurseur

Face aux géants Sotheby’s et Christies, Marc-Arthur Kohn se veut respectueux des traditions, mais entend « se rajeunir » continuellement en s’ouvrant à l’international. Il promeut néanmoins le made in France : fort de ses 45 années d’expérience, ce passionné souhaite redorer le blason de la France. Comment ? En lui redonnant sa place sur le marché de l’art, contribuant ainsi à faire découvrir ou redécouvrir à grande échelle le patrimoine artistique dont regorge notre pays.

Related posts

À la découverte de la galerie d’art Petitjean

administrateur