Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

N’oubliez pas de boire votre lait : l’enseignement de la carence calcique

Le calcium est un minéral vital que notre corps utilise pour stabiliser la tension et renforcer os et dents. Chacun doit consommer la quantité quotidienne recommandée de calcium, que ce soit dans son alimentation ou, le cas échéant, par la prise de suppléments en calcium.

Si vous ne consommez pas suffisamment de calcium, vous courez le risque de développer une condition telle que l’ostéoporose ou une carence en calcium, également appelée hypocalcémie.

Causes

Le processus de vieillissement naturel peut être à l’origine d’une carence en calcium. L’essentiel du calcium que contient votre corps est stocké dans vos os. Au fur et à mesure que vous vieillissez, le volume de vos os diminue, d’où la nécessité d’accroître votre consommation quotidienne de calcium.

Il est essentiel que, qu’à l’âge mûr, c’est-à-dire, lorsqu’elles approchent de la ménopause, les femmes consomment la dose quotidienne recommandée de calcium. La baisse du taux d’œstrogène à la ménopause entraîne une réduction plus rapide du volume des os des femmes. La plupart des experts conviennent que, lorsqu’elles approchent de la ménopause, les femmes doivent augmenter la quantité de calcium contenue dans leur alimentation afin de réduire le risque de fragilité osseuse (ostéoporose) et de carence calcique. Durant la ménopause, et par la suite, les femmes doivent consommer approximativement 1 500 mg de calcium par jour.

Les nouveaux nés prématurés dont la mère est diabétique, ainsi que ceux ayant connu de faibles niveaux d’oxygène au cours de la gestation courent un risque d’hypocalcémie néonatale.

L’hypoparathyroïdie est un trouble hormonal et peut également être cause d’une carence calcique. Les personnes qui présentent cette condition ne produisent pas suffisamment de parathormone. Cette hormone contrôle les niveaux de calcium dans le sang.

Au nombre des autres causes de carence calcique figurent la malnutrition (sous-alimentation) et la malabsorption (incapacité de votre corps à absorber de manière adéquate les vitamines et minéraux dont il a besoin à partir de l’alimentation que vous consommez).

Symptômes

Il arrive qu’une carence calcique à un âge précoce soit asymptomatique ; néanmoins, au fur et à mesure que la pathologie se développe, des symptômes se manifestent.

Symptômes graves de carence calcique :

  • pertes de mémoire ;
  • spasmes musculaires.
  • engourdissement des mains, des pieds et du visage, et/ou picotements ;
  • dépression ;
  • hallucinations.

Diagnostic

Si vous présentez des symptômes d’hypocalcémie, contactez votre médecin. Celui-ci étudiera vos antécédents médicaux et vous posera sans doute des questions concernant l’existence dans votre famille d’antécédents de carence calcique ou d’ostéoporose.

Si votre médecin soupçonne une carence en calcium, il prescrira une analyse de sang pour contrôler votre niveau de calcium. De faibles niveaux de calcium dans le sang au cours d’une période prolongée peuvent confirmer un diagnostic de carence calcique.

Traitement

Le traitement de la carence calcique est généralement simple. Il suppose ordinairement d’enrichir votre régime en calcium. Dans certains cas, le médecin peut prescrire des suppléments en calcium.

Ne pratiquez pas l’automédication en consommant des quantités importantes de suppléments en calcium. La consommation de suppléments en calcium excédant la dose recommandée par votre médecin peut entraîner une surdose calcique potentiellement mortelle.

Lorsque changement de régime et suppléments ne suffisent pas, le médecin va réguler les taux de calcium par l’administration d’injections régulières de calcium.

Complications

Les complications de l’hypocalcémie sont notamment la fragilité osseuse, des dommages oculaires et un rythme cardiaque anormal. En l’absence de traitement, une carence en calcium peut entraîner le décès du patient.

Une carence calcique à long terme peut aggraver le risque d’ostéoporose. L’ostéoporose est cause de fragilisation de l’os par perte osseuse. Les os des personnes atteintes de cette condition se fracturent même lorsque l’impact est limité. Complications de l’ostéoporose :

  • invalidité ;
  • fractures de la colonne vertébrale ;
  • incapacité à marcher.

Prévention

Consommez quotidiennement du calcium et de la vitamine D. Demandez à votre médecin de quelles quantités vous avez besoin, en fonction de votre âge et de votre sexe. La vitamine D est importante car elle accroît le rythme d’absorption du calcium par le sang.

N’oubliez pas que les aliments riches en vitamine D et en calcium, tels que les produits laitiers, peuvent également contenir une quantité importante de graisses saturées et d’acides gras trans. Privilégiez les options basses calories pour réduire votre risque de cholestérol et de maladies cardiovasculaires. Sardines et épinards, par exemple, sont aliments à la fois riches en calcium et sains.

Complétez votre alimentation par la prise de compléments multi-vitaminiques. Il est possible qu’un supplément multi-vitaminique ne contienne pas tout le calcium dont vous avez besoin. Veillez à ce que votre régime soit bien équilibré. Si vous êtes enceinte, prenez des vitamines prénatales.

Si votre risque de carence calcique est élevé, votre médecin peut vous suggérer la prise de suppléments en calcium. Les suppléments en calcium existent sous forme liquide, de comprimés ou à mâcher.

Autres articles à lire

Dysthymie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Sclérose systémique (scléroderme) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment choisir une pierre de lune ?

Irene

Quelques stratégies pour éliminer des pensées intrusives

Irene

Seniors : ces principales difficultés qu’ils rencontrent avec le temps

Emmanuel

Vulvovaginite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene