Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Test du temps de saignement : définition, cause, symptômes, traitement

Le test du temps de saignement sert à déterminer la vitesse à laquelle votre sang va coaguler pour arrêter le saignement. Le test consiste à pratiquer de petites coupures superficielles dans la peau, comparables à de légères égratignures.

Ce test est une évaluation de base des performances de vos plaquettes sanguines en matière de formation de caillots. Les plaquettes sont de petits fragments de cellules qui circulent dans le sang. Il s’agit des premières cellules qui vont réagir en cas d’accident sur un vaisseau sanguin. Elles obturent la plaie pour éviter que plus de sang ne s’échappe.

Utilisation

Vous devrez éventuellement faire l’objet d’un test de saignement si vous ne cessez pas de saigner après avoir subi de petites incisions, piqûres ou coupures.

Si le test de temps de saignement présente des résultats anormaux, il peut s’agir :

  • d’un dysfonctionnement acquis de la fonction plaquettaire (un trouble qui se développe après la naissance et affecte la qualité du fonctionnement des plaquettes sanguines). Il est possible que votre corps produise trop ou trop peu de plaquettes, ou qu’elles ne fonctionnent pas correctement.
  • Défaut des vaisseaux sanguins : toute condition qui affecte la qualité du flux sanguin dans le corps.
  • Anomalie héréditaire de la fonction plaquettaire : il s’agit de conditions présentes à la naissance qui affectent le fonctionnement plaquettaire. L’hémophilie en est un exemple.
  • La thrombocythémie essentielle : une maladie dans laquelle la moelle épinière crée trop de plaquettes.
  • Thrombocytopénie : il s’agit d’une affection dans laquelle le corps produit trop peu de plaquettes.
  • Maladie de Von Willebrand : c’est la plus courante des maladies héréditaires affectant la coagulation sanguine (formation de caillots).

Préparation

Faites part à votre médecin de tous les médicaments que vous prenez, y compris tous médicaments sur ordonnance, en vente libre, ainsi que les vitamines et suppléments en minéraux. Certains médicaments (en particulier l’aspirine) peuvent affecter la qualité de votre coagulation sanguine.

Votre médecin pourra vous demander d’arrêter de prendre vos médicaments plusieurs jours avant le test. Suivez les instructions de votre médecin, mais n’arrêtez pas de prendre vos médicaments tant que votre médecin ne vous demande pas de le faire.

Le jour du test, portez une chemise à manches courtes pour permettre au technicien d’accéder facilement à votre bras.

Interventions

Le personnel infirmier ou technicien de laboratoire procèdera au test. Il ou elle appliquera un antiseptique sur votre bras afin de réduire le risque d’infection.

Un manchon gonflable va être appliqué sur la partie supérieure de votre bras pour exercer une pression. Le technicien va ensuite pratiquer deux petites coupures sur votre avant-bras. Elles seront suffisamment profondes pour provoquer un léger saignement.

Le manchon est retiré de votre bras et le technicien va éponger les coupures toutes les 30 secondes jusqu’à ce que le saignement s’arrête. Le technicien note ensuite le temps qui s’écoule avant que le saignement ne s’arrête, puis applique un pansement sur les coupures.

Risques

Chaque fois que votre peau présente une coupure, vous courrez un risque de saignement et d’infection. L’objet du test étant de vous faire saigner, il est certain que vous allez présenter un saignement. Cependant, les égratignures pratiquées étant extrêmement superficielles, le risque de saignement excessif est minime et les complications extrêmement rares.

Suivi

Votre médecin va contrôler le délai de coagulation de votre sang. Il ou elle sera ainsi en mesure de déterminer si vous présentez un trouble de la coagulation (hémophilie ou maladie de Von Willebrand par exemple).

Le délai de saignement normal est compris entre une et huit minutes. Tous résultats hors de cette fourchette sont susceptibles d’indiquer une anomalie plaquettaire et nécessitent des tests plus poussés.

Autres articles à lire

Ce que vous devriez savoir sur les médicaments prescrits couramment contre la démence

Irene

Conseils pour prendre soin de votre chat après sa stérilisation

Claude

N’oubliez pas de boire votre lait : l’enseignement de la carence calcique

Irene

Le dosage de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Arthrite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment sculpter son corps pour l’été ? Les 3 erreurs à ne pas commettre

administrateur