Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Artérite temporale : définition, cause, symptômes, traitement

L’artérite temporale est une affection dans le cadre de laquelle les artères temporales, qui fournissent du sang à la tête et au cerveau, deviennent enflammées ou endommagées. Elle est également appelée artérite crânienne ou maladie de Horton. Bien que cette affection se produise généralement dans les artères temporales, elle peut également survenir dans presque n’importe quelle autre artère de grand diamètre ou de diamètre moyen du corps.

Les personnes âgées, de plus de 60 ans, sont plus susceptibles de contracter cette maladie que les personnes plus jeunes. Selon le St. Luke’s Cataract and Laser Institute, les femmes sont presque quatre fois plus susceptibles de la contracter que les hommes.

Bien que la cause exacte de cette maladie soit inconnue, il peut exister un lien avec la réponse immunitaire de l’organisme. Par ailleurs, des doses excessives d’antibiotiques et certaines infections graves ont été liées à l’artérite temporale. Il n’existe pas de façon connue de prévenir cette affection. Cependant, une fois diagnostiquée, l’artérite temporale peut être traitée pour minimiser les complications.

Si vous pensez que vous pouvez avoir une artérite temporale, il est impératif de voir un médecin dès que possible. L’artérite temporale peut causer des complications très graves, mais le risque de développer ces complications peut être réduit en consultant immédiatement un médecin et en se faisant traiter sans attendre.

Symptômes

Ils peuvent inclure :

  • transpiration excessive
  • troubles de la vision (vision trouble, vision double, vision réduite)
  • perte soudaine et permanente de la vision d’un œil
  • céphalées pulsatiles (habituellement au niveau des tempes)
  • sensation de fatigue ou de faiblesse
  • sensation de malaise général
  • perte d’appétit
  • douleurs musculaires
  • douleurs passagères dans la mâchoire (ceci est parfois, mais pas toujours) associé au fait de mâcher des aliments)
  • fièvre
  • perte de poids non intentionnelle
  • saignement des gencives
  • douleurs faciales
  • perte auditive
  • aphtes buccaux
  • paupière tombante
  • rigidité et douleurs articulaires
  • rigidité et douleurs affectant les épaules et les hanches (bien que ces symptômes indiquent surtout une pseudo-polyarthrite rhyzomélique, approximativement 50 pour cent des patients ayant une artérite temporal ont également une pseudo-polyarthrite rhyzomélique)
  • dépression
  • sensibilité du cuir chevelu et des tempes

Cette liste de symptômes n’est pas applicable dans tous les cas. D’une part, ces symptômes peuvent également être des signes d’autres problèmes. D’autre part, certains patients ayant une artérite temporale peuvent ne présenter aucun symptôme en dehors d’une fièvre persistante. Il est donc important de voir votre médecin pour qu’il effectue un examen complet afin de pouvoir établir un diagnostic correct.

Selon les National Institute of Health des États-Unis, près de 40 pour cent des personnes affectées éprouveront des symptômes tels que des problèmes nerveux ou respiratoires (NIH, 2011).

Diagnostic

Votre médecin effectuera un examen physique et examinera votre tête afin d’évaluer toute zone pouvant être sensible. Il accordera une attention particulière aux artères dans votre tête. Par ailleurs, il pourra prescrire une prise de sang. Plusieurs analyses de sang peuvent aider à diagnostiquer l’artérite temporale. Il s’agit notamment des tests suivants :

  • Test d’hémoglobine : Ce test mesure la quantité d’hémoglobine (protéine porteuse d’oxygène) dans votre sang.
  • Test d’hématocrite : Ce test détermine le pourcentage de votre sang qui est composé de globules rouges.
  • Test de la fonction hépatique
  • Analyse du taux de sédimentation des érythrocytes Ce test mesure la vitesse à la laquelle vos globules rouges s’accumulent au fond d’un tube à essais. Un résultat élevé pour ce test indique la présence d’inflammation dans votre corps.
  • Test de la protéine C réactive : Ce test mesure la quantité de protéines se trouvant dans votre foie. Dans ce cas également, un résultat élevé indique la présence d’inflammation dans votre corps.

Bien que ces examens puissent être utiles, des analyses de sang ne suffisent pas pour établir un diagnostic. Habituellement, pour pouvoir établir un diagnostic correct, votre médecin réalisera une biopsie de l’artère qu’il pense être affectée. Il s’agit d’une procédure ambulatoire, effectuée sous anesthésie locale. Votre médecin prescrira peut-être aussi d’autres tests, notamment une tomodensitométrie et une imagerie par résonance magnétique.

Traitement

L’artérite temporale ne se guérit pas. Par conséquent, le but du traitement est de minimiser le dommage aux tissus qui peut résulter de l’insuffisance de l’approvisionnement en sang en conséquence de cette affection.

Si une artérite temporale est soupçonnée, un traitement devrait commencer immédiatement, même si les résultats des analyses n’ont pas encore confirmé le diagnostic. La raison en est que si l’artérite latérale n’est pas traitée, elle peut causer des complications graves, potentiellement fatales. Ces complications possibles incluent un AVC, la cécité et un anévrisme de l’aorte. Un anévrisme de l’aorte peut causer un saignement interne massif et la mort.

Par conséquent, si un diagnostic est soupçonné et si vous attendez les résultats, votre médecin vous prescrira des corticostéroïdes par voie buccale. Il vous recommandera peut-être aussi de prendre de l’aspirine pour traiter les symptômes musculosquelettiques. Le traitement dure généralement entre un et deux ans. Pendant votre thérapie avec des corticostéroïdes, il est important de continuer à voir votre médecin périodiquement. Il devra contrôler vos progrès et surveiller la façon dont votre organisme réagit aux médicaments. Une utilisation prolongée de corticostéroïdes peut avoir des effets nuisibles pour vos os et vos fonctions métaboliques.

Les mesures suivantes sont généralement recommandées dans le cadre du traitement :

  • prendre des suppléments de calcium et de vitamine D
  • arrêter de fumer
  • faire des exercices incluant du port de poids, comme la marche
  • faire contrôler régulièrement votre densité osseuse

Après la fin de votre traitement, vous devrez continuer à aller voir régulièrement votre médecin parce qu’il existe un risque de récurrence de l’artérite temporale.

Complications

Des complications peuvent survenir en conséquence de la maladie proprement dite et également du traitement avec des corticostéroïdes. Si l’artérite temporale n’est pas traitée, les complications suivantes sont possibles :

  • inflammation et lésions affectant d’autres vaisseaux sanguins dans le corps
  • développement d’anévrismes, y compris de l’aorte
  • perte de vision
  • faiblesse des muscles oculaires
  • cécité
  • accident vasculaire cérébral
  • décès

Les corticostéroïdes peuvent également causer des complications. Ils peuvent augmenter la susceptibilité des utilisateurs au développement de certaines affections, comme l’ostéoporose, l’hypertension, la faiblesse musculaire, le glaucome et des cataractes. Autres effets secondaires potentiels de ces médicaments :

  • prise de poids
  • élévation de la glycémie (pouvant causer le diabète)
  • amincissement de la peau, accroissement du risque d’ecchymoses
  • détérioration du fonctionnement du système immunitaire

Parlez à votre médecin de façons de minimiser les complications possibles de cette pathologie.

Autres articles à lire

Top 5 des remèdes naturels pour améliorer le transit

administrateur

Recherche d’anticorps antinucléaires : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Pourquoi privilégier le confort de ses lunettes lors de l’achat ?

Tamby

Les nombreux aspects de la gastroentérite bactérienne

Irene

Appendicite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Douleur à la cheville : définition, cause, symptômes, traitement

Irene