Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Paralysie faciale : définition, cause, symptômes, traitement

La paralysie faciale est la perte de mouvement facial du fait d’une lésion nerveuse. Les muscles faciaux s’affaissent ou s’affaiblissent. Cela se produit généralement sur un côté seulement du visage et ses causes sont habituellement :

  • infection ou inflammation du nerf facial ;
  • traumatisme crânien ;
  • tumeur au cerveau ou dans le cou ;
  • accident vasculaire cérébral.

La paralysie faciale peut se produire soudainement (dans le cas de la paralysie de Bell par exemple) ou peut progresser graduellement sur plusieurs mois (dans le cas d’une tumeur cérébrale ou du cou). Suivant la cause, la paralysie peut être brève ou prolongée.

Causes

Selon l’Institut national des troubles neurologiques et des accidents vasculaires (National Institute of Neurological Disorders and Stroke), la paralysie de Bell est la forme la plus courante de paralysie faciale. Chaque année, 40 000 Américains connaissent une paralysie faciale soudaine due à la paralysie de Bell [NINDS]. Cette pathologie provoque un affaissement notoire des muscles sur un côté du visage

Personne ne sait exactement pourquoi la paralysie de Bell survient. Elle peut être liée à une infection virale du nerf facial. La bonne nouvelle est que la plupart des patients atteints de paralysie de Bell se rétablissent complètement en six mois environ.

Autres causes

Les autres causes de paralysie ou de faiblesse faciale incluent :

  • fracture du crâne ou blessure au visage ;
  • tumeur au cerveau ou dans le cou ;
  • accident vasculaire cérébral ;
  • infections chroniques de l’oreille interne ou autre lésion auditive ;
  • hypertension artérielle ;
  • diabète ;
  • maladie de Lyme, une maladie bactérienne transmise aux humains par une piqûre de tique ;
  • maladie de Ramsay Hunt, une affection virale du nerf facial ;
  • les maladies auto-immunes telles que la sclérose en plaques, qui affecte le cerveau et la moelle épinière, et le syndrome de Guillain-Barré, qui touche le système nerveux.

L’accouchement peut provoquer une paralysie faciale temporaire chez certains bébés. Toutefois, 90 % des bébés atteints de ce type de lésion se rétablissent complètement sans traitement [NYEEI]. La paralysie faciale peut également survenir à la naissance en raison de syndromes congénitaux, tels que le syndrome de Möbius et le syndrome de Melkersson-Rosenthal.

Symptômes

La paralysie faciale peut avoir un impact majeur sur la qualité de vie d’une personne. Elle peut vous faire perdre votre confiance en vous et vous faire ressentir de la gêne. Par ailleurs, la paralysie faciale peut provoquer :

  • douleur faciale ;
  • maux de tête ou vertiges ;
  • otite, tintement dans les deux oreilles et sensibilité aux sons ;
  • difficultés d’élocution ; ;
  • incapacité à exprimer une émotion ;
  • difficulté à manger et à boire ;
  • bave ;
  • contractions musculaires involontaires ;
  • larmoiement ;
  • sécheresse oculaire et buccale.

Les patients qui ne parviennent pas à fermer l’œil affecté auront besoin de soins supplémentaires pour les aider à prévenir toute lésion oculaire durable.

Diagnostic

Veuillez discuter de tous vos symptômes avec votre médecin, et lui signaler toute information sur d’autres pathologies ou maladies que vous pouvez avoir.

Votre médecin pourra vous demander également d’essayer de bouger vos muscles faciaux en soulevant un sourcil, en fermant la paupière, en souriant et en fronçant les sourcils. Les tests tels que l’électromyographie (qui vérifie la santé des muscles et les nerfs qui les contrôlent), les tests d’imagerie et les analyses de sang peuvent aider votre médecin à comprendre ce qui a provoqué la paralysie faciale.

Traitement

L’Académie américaine d’oto-laryngologie (American Academy of Otolaryngology) estime que 85 % des personnes atteintes de paralysie de Bell se rétablissent d’elles-mêmes, avec ou sans traitement [AAO]. Toutefois, les études ont montré que la prise immédiate de stéroïdes oraux (tels que la prednisone) et les médicaments antiviraux peut augmenter vos chances de rétablissement complet. La kinésithérapie peut également renforcer vos muscles et prévenir tout dommage permanent.

Les patients qui ne se rétablissent pas complètement peuvent bénéficier de chirurgie esthétique pour corriger les paupières qui ne se ferment pas complètement ou pour corriger un sourire tordu.

Autres paralysies faciales

La paralysie faciale due à d’autres causes peut bénéficier de la chirurgie destinée à réparer ou remplacer les nerfs ou des muscles endommagés, ou à retirer des tumeurs. De petits poids métalliques peuvent également être insérés à l’intérieur de la paupière supérieure pour l’aider à se refermer.

Certains patients peuvent connaître des mouvements musculaires incontrôlés en plus de la paralysie. Les injections de Botox qui gèlent les muscles, ainsi que la kinésithérapie, peuvent aider.

Soins des yeux

Le plus grand danger de la paralysie faciale est la lésion oculaire possible. La paralysie faciale empêche souvent une paupière ou les deux de se fermer complètement. Lorsque la paupière ne peut pas se fermer, la cornée peut s’assécher, et des particules peuvent entrer dans l’œil et l’endommager.

Les patients atteints de paralysie faciale doivent prendre des larmes artificielles pendant la journée et appliquer un lubrifiant pendant la nuit. Il est possible qu’ils aient besoin également d’une chambre humide oculaire en plastique pour protéger l’œil et empêcher qu’il ne se dessèche.

Pronostic

Bien que cela puisse prendre six mois ou plus pour se rétablir d’une paralysie de Bell, la plupart des gens se rétablissent complètement, avec ou sans traitement.

Malheureusement, même avec une opération, certains cas de paralysie faciale peuvent ne jamais complètement disparaître. Pour ces patients, une kinésithérapie et des soins de l’œil peuvent prévenir toute lésion supplémentaire et améliorer la qualité de vie.

Autres articles à lire

Boostez vos défenses immunitaires en 7 conseils

administrateur

Reprenez le contrôle de votre destin

Claude

Test du temps de saignement : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment conserver son capital dentaire ?

Journal

Stress et anxiété : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment choisir une pierre de lune ?

Irene