Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Ponction de moelle osseuse : définition, cause, symptômes, traitement

La ponction de moelle osseuse est une procédure de prélèvement d’un échantillon de tissu à l’intérieur d’un os.

La moelle osseuse est le tissu spongieux à l’intérieur des os. À l’intérieur des os les plus importants, tels que la colonne vertébrale, le sternum, le bassin, les côtes ou le crâne, la moelle osseuse contient des cellules qui produisent des globules blancs, des globules rouges et des plaquettes. Les globules blancs contribuent à la lutte contre l’infection. Les globules rouges (hématies) transportent l’oxygène et les substances nutritives dans l’organisme. Les plaquettes permettent au sang de coaguler.

Les pathologies de la moelle osseuse peuvent être à l’origine de problèmes de santé graves et durables. L’examen de la moelle épinière, qui produit les cellules sanguines, peut contribuer à comprendre pourquoi le nombre de globules rouges ou blancs, ou de plaquettes, est normalement élevé ou faible, ou leur activité est excessive ou insuffisante.

La ponction de moelle osseuse est l’un des multiples tests de la santé de la moelle osseuse. Cette analyse est souvent effectuée avec une biopsie de la moelle osseuse, qui nécessite un type d’aiguille différent dans le but de collecter un échantillon cylindrique.

Utilisation

Un certain nombre de conditions sont associées à une pathologie de la moelle osseuse. Lorsque des analyses de sang préliminaires font apparaître de faibles niveaux de globules blancs ou rouges, ou de plaquettes, votre médecin pourra vous prescrire une ponction de moelle osseuse.

Le test est réalisé dans le but de diagnostiquer une maladie et de surveiller la progression ou le traitement d’une maladie donnée.

Selon la clinique Mayo (Mayo Clinic), au nombre des conditions et maladies liées à la moelle osseuse figurent :

  • l’anémie (faible numération en globules rouges) ;
  • les maladies de la moelle osseuse (telles qu’une myélofibrose ou un syndrome myélodysplasique) ;
  • une pathologie globulaire (comme une leucopénie ou une polyglobulie) ;
  • les cancers de la moelle osseuse ou du sang (tels qu’une leucémie ou un lymphome) ;
  • l’hémochromatose (trouble génétique à l’origine d’une accumulation de fer dans le sang) ;
  • une infection (notamment pour les types chroniques, tels que la tuberculose) ;
  • des maladies de surcharge (comme une amylose ou la maladie de Gaucher).

Il peut également s’agir d’un test important lors d’une thérapie de lutte contre le cancer. Elle peut permettre de déterminer si le cancer s’est étendu à l’os.

Risques

Les ponctions de moelle osseuse sont sûres. Aucune procédure médicale n’est cependant exempte de risque. Bien que rares, les complications suivantes sont possibles :

  • une réaction allergique à l’anesthésie ;
  • une hémorragie ;
  • une infection ;
  • un inconfort à long terme.

Les risques sont rares et le plus souvent associés à des pathologies qui affaiblissent de système immunitaire ou qui se traduisent par un faible nombre de plaquettes. L’affaiblissement du système immunitaire peut accroître la vulnérabilité aux infections tandis qu’une insuffisance plaquettaire augmente le risque hémorragique.

Préparation

Avant une ponction de moelle osseuse, le médecin vérifiera votre rythme cardiaque et votre tension. Informez le médecin des médicaments que vous prenez (et notamment des médicaments ou suppléments nutritionnels), ainsi que de vos allergies.

Votre médecin pourra vous demander de cesser de prendre certains médicaments avant l’intervention. À moins que votre médecin ne vous en donne l’instruction formelle, n’interrompez pas les traitements qui vous ont été prescrits.

Si vous éprouvez de la nervosité à l’idée de cette intervention, informez-en votre médecin. Il pourra vous administrer un sédatif pour vous aider à surmonter votre anxiété lors de la procédure.

Avant la procédure, conformez-vous aux instructions de votre médecin.

Intervention

Il vous sera demandé de revêtir une blouse de patient et de vous allonger sur le côté ou sur le ventre. Votre corps sera recouvert d’un drap et seule la zone de l’examen sera visible.

Immédiatement avant la procédure, une anesthésie locale vous sera administrée, afin d’insensibiliser le site de la ponction. La ponction est habituellement effectuée au niveau du bord supérieur de la face arrière de l’os de la hanche. Il arrive, à l’occasion, que le prélèvement soit effectué sur un os de la cage thoracique.

Le médecin pratique une petite incision pour permettre l’insertion d’une aiguille creuse. L’aiguille pénètre alors dans l’os. Votre médecin utilise une seringue montée sur l’aiguille pour prélever du fluide de la moelle osseuse.

Une fois le prélèvement effectué, l’incision sera pansée et vous serez conduit(e) dans une autre pièce pour vous y reposer avant de rentrer chez-vous.

Suivi

Il est possible que, durant la semaine suivant la procédure, vous ressentiez une légère douleur. La plupart du temps un antalgique en vente libre suffit à soulager le patient. Vous devrez également veiller à la bonne cicatrisation de la plaie, ce qui suppose de veiller à ce qu’elle demeure sèche durant 24 heures après la ponction.

Pendant ce temps, l’échantillon de moelle osseuse sera envoyé à un laboratoire pour analyse. Votre médecin vous expliquera les résultats à l’occasion d’un rendez-vous de suivi.

Autres articles à lire

La peste : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Paralysie faciale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment conserver son capital dentaire ?

Journal

Sprue tropicale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les bienfaits du massage pour les femmes enceintes

sophie

Comment bien choisir un aspirateur point noir ?

Irene