Abc-families.com
Image default
Sante et Beaute

Candidose buccale : définition, cause, symptômes, traitement

La candidose buccale découle d’une infection par une levure qui se développe à l’intérieur de la bouche et sur la langue. Cette maladie est également connue sous le nom de la candidose oropharyngée.

La candidose buccale est causée par le champignon candida albicans. Un faible nombre de ces champignons vivent normalement dans la bouche, mais ils sont habituellement neutralisés par le système immunitaire. Une infection va se développer quand l’organisme ne pourra plus maîtriser l’invasion par le champignon.

La candidose buccale se produit le plus souvent chez les nourrissons et les enfants en bas âge. Des lésions de couleur blanche (en forme de bosse) situées à l’intérieur de la joue et sur la surface de la langue sont les symptômes typiques de cette maladie.

Les médicaments antifongiques sont généralement efficaces dans le traitement de la candidose buccale, et la maladie n’entraîne généralement pas de complications pour les personnes en bonne santé par ailleurs. Toutefois, la candidose buccale peut être problématique pour les personnes ayant un système immunitaire affaibli.

Causes

Une candidose se développe lorsque le système immunitaire ne peut plus maintenir ses défenses naturelles contre le champignon candida albicans.

En temps normal, le système immunitaire fait appel à de bons micro-organismes pour contenir le champignon candida albicans et d’autres micro-organismes nuisibles . La prise d’antibiotiques, qui détruit les bonnes bactéries prévenant naturellement les infections, peut favoriser la démultiplication du champignon.

Les maladies telles que le VIH/le sida et le cancer attaquent le système immunitaire. Les traitements du cancer, incluant la chimiothérapie et la radiothérapie, peuvent endommager ou détruire des cellules saines. Ils rendent également les personnes plus vulnérables aux infections telles que la candidose buccale.

Le diabète peut également contribuer au développement de la candidose buccale. En cas de diabète non stabilisé, il est probable que le taux de sucre présent dans la salive soit élevé. Le candida albicans peut s’appuyer sur cet excès de sucre pour alimenter sa croissance dans la bouche.

Chez le nouveau-né, la candidose buccale peut être contractée à la naissance. Les femmes affectées par des infections vaginales fongiques peuvent transmettre leurs infections au nouveau-né au cours de l’accouchement dans la mesure où le même champignon est à l’origine de la candidose buccale.

Risques

Bien que les bébés et les enfants en bas âge soient les populations les plus exposées, des personnes de tous âges peuvent contracter la maladie. La maladie est plus apte à se développer lorsque le système immunitaire est affaibli par certains facteurs tels que :

  • une affection par le VIH/le sida, le diabète ou l’anémie
  • une prise d’antibiotiques ou de corticoïdes par voie orale ou respiratoire
  • l’administration d’une chimiothérapie, d’une radiothérapie ou de médicaments pour traiter le cancer
  • le port d’une prothèse dentaire
  • une maladie qui provoque un dessèchement de la bouche
  • le tabagisme
  • un état de santé général médiocre
  • une greffe d’organes

Symptômes

Au cours des premiers temps de l’infection, il est possible de ne constater aucun symptôme. Cependant, au fil du temps et alors que le champignon se développe, les symptômes suivants peuvent apparaître :

  • des lésions de couleur blanche sur la langue, à l’intérieur des joues, sur les gencives, le palais et/ou les amygdales
  • une substance épaisse et blanchâtre à la surface des lésions
  • des saignements modérés provenant des lésions si elles ont été grattées
  • des douleurs buccales à l’endroit des lésions
  • la peau desséchée et qui craque aux coins des lèvres
  • des difficultés à respirer si les lésions se sont étendues à l’œsophage

En outre, les nourrissons peuvent éprouver des difficultés à se nourrir, et être irritables et agités.

Les bébés allaités affectés par la candidose buccale peuvent transmettre l’infection à la mère. La mère et son enfant peuvent se retrouver piégés dans un cycle au cours duquel ils s’infectent et se réinfectent mutuellement. Si une mère allaite et que ses seins sont infectés par le champignon, elle pourra ressentir les symptômes suivants :

  • de fortes démangeaisons, une sensibilité ou des douleurs dans les mamelons
  • une desquamation ou une peau brillante sur l’aréole (le cercle sombre de la peau qui entoure le mamelon)
  • des douleurs intenses pendant l’allaitement
  • des douleurs vives et élançantes dans les seins

Complications

Pour les sujets exempts de problèmes immunitaires, les complications issues de la candidose buccale sont rares. Les sujets dont le système immunitaire est affaibli par une maladie ou une chimiothérapie sont les plus exposés à des complications. Pour ces personnes, le champignon peut se multiplier, s’infiltrer dans la circulation sanguine et se répandre dans tout l’organisme. L’infection peut s’étendre à différents endroits incluant le cerveau, le cœur, les articulations, les yeux, les reins, le foie ou les poumons.

Les nourrissons qui développent une candidose buccale peuvent également être atteints d’un érythème fessier aigu.

Diagnostic

Dans la plupart des cas, le médecin pourra diagnostiquer la candidose buccale en examinant la bouche et la langue à la recherche des lésions blanches caractéristiques.

Si le diagnostic n’est pas définitivement établi, il effectuera un prélèvement depuis une lésion de la bouche pour l’examiner de plus près.

Si la candidose a infecté l’œsophage, le médecin préférera probablement effectuer d’autres examens pour assurer un diagnostic satisfaisant. Les méthodes susceptibles d’être employées sont :

  • une culture de gorge (un écouvillon est utilisé pour prélever un échantillon de tissu à l’arrière de la gorge pour l’analyser ensuite en laboratoire)
  • une endoscopie (le médecin examine l’œsophage, l’estomac et l’intestin grêle par le biais d’une petite caméra fixée à l’extrémité d’un tube flexible éclairé appelé endoscope)

La candidose buccale chez les enfants plus âgés et chez les adultes peut résulter d’une affection médicale sous-jacente qui a pu affaiblir le système immunitaire. Dans ce cas, le médecin procédera à un examen physique complet et demandera que des tests en laboratoire soient effectués afin d’identifier les affections sous-jacentes.

Traitement

Les traitements pour la candidose buccale dépendent de l’âge du patient et de son état de santé général. L’objectif du traitement est d’empêcher la croissance et la propagation du champignon.

Les traitements pour la candidose buccale peuvent être constitués de :

  • clotrimazole (un médicament antifongique à laisser fondre sous la langue)
  • nystatine (un bain de bouche antifongique à répartir dans toute la bouche puis à recracher).
  • fluconazole ou itraconazole (des médicaments antifongiques administrables par voie orale, utilisés pour les cas qui résistent aux traitements initiaux ou pour les personnes atteintes du VIH / sida)
  • amphotéricine B (un médicament administrable par voie orale ou intraveineuse utilisé pour traiter les patients atteints d’infections très résistantes ou dont l’infection s’est propagée à d’autres parties du corps)

Les précautions à prendre chez soi en cas de candidose buccales doivent inclure :

  • le brossage des dents à l’aide d’une brosse à dents souple afin d’éviter de racler les lésions
  • le remplacement régulier de la brosse à dents utilisée jusqu’à la disparition de la candidose buccale
  • l’exclusion des bains de bouche ou des sprays buccaux
  • l’utilisation d’une solution de peroxyde d’hydrogène à 3 % ou d’un mélange d’eau de mer pour se rincer la bouche
  • la limitation du sucre présent dans le sang à un niveau satisfaisant en cas de diabète
  • une alimentation contenant des yaourts obtenus par fermentation de Lactobacillus acidophilus ou la prise de gélules d’acidophilus pour aider à retrouver et maintenir des niveaux sains de bonnes bactéries.

Lorsqu’un enfant allaité est affecté par la candidose buccale, la mère et le nourrisson doivent être traités pour éviter un cycle de réinfection. Dans ce cas, le traitement peut inclure :

  • l’utilisation de médicaments antifongiques pour le bébé et d’une crème antifongique pour les seins de la mère
  • le rinçage des sucettes, des tétines de biberons et de toutes les pièces d’un tire-lait dans une solution composée de 50 % d’eau et 50 % de vinaigre avant de les laisser sécher à l’air libre.
  • l’utilisation de coussinets d’allaitement pour empêcher le champignon de se propager sur les vêtements

Pronostic

Il sera nécessaire de laisser s’écouler un délai de deux semaines avant de constater les résultats d’un traitement pour la candidose buccale. Les rechutes sont courantes après que l’infection initiale a guéri. Une guérison totale sera plus facile à obtenir si le système immunitaire fonctionne normalement et si le patient ne souffre d’aucune autre maladie.

Dans la mesure où les lésions sont douloureuses, la candidose buccale chez le nourrisson peut entraîner des difficultés d’alimentation. Les effets sont néanmoins rarement graves chez le bébé en bonne santé.

Prévention

Il est possible de prévenir la candidose buccale avec quelques gestes quotidiens simples :

  • Conserver une bonne hygiène bucco-dentaire en se brossant les dents et en utilisant du fil dentaire quotidiennement. Ceci est particulièrement important en cas de diabète ou de port d’une prothèse dentaire.
  • Se rincer la bouche après l’utilisation d’un inhalateur de corticostéroïdes.
  • Compléter son régime alimentaire avec des gélules d’acidophilus ou des yaourts fermentés au Lactobacillus acidophilus lors de la prise d’antibiotiques qui auront été prescrits.
  • Traiter rapidement une infection vaginale fongique, tout particulièrement en cas de grossesse.
  • Évitez les aliments riches en sucre et/ou en levure, lesquels sont susceptibles de favoriser le développement du champignon à l’origine de la candidose buccale.

Autres articles à lire

Mesure de la créatinine dans le sang : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Etre belle avec des extensions capillaires à clips

Web Reporter

Fumeurs : pourquoi passer à la cigarette électronique ?

administrateur

Ce que vous devriez savoir sur les médicaments prescrits couramment contre la démence

Irene

Aaah : Bâillements excessifs : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Une retraite, pour s’octroyer le temps de la méditation

Web Reporter